Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Biodiversité

Nicolas Hulot annonce un plan pour la biodiversité

Politique

Loi Égalim, démarrage des débats à l’Assemblée nationale

Cultures

Biocarburants : ce que les filières agricoles reprochent à l’usine de La Mède

Politique

Le protocole d’homologation des pesticides en Europe en cours d’évaluation

Bio

1,1 milliard d’euros pour le bio… et des questions

Stéphane Travert annonce, le 5 avril, les contours du futur programme Ambition bio 2022. Le budget annoncé de 1,1 milliard d'euros, donne satisfaction aux représentants de l'agriculture… qui restent prudents en raison d'un manque de clarté sur l'origine de cette somme.

Par Eloi Pailloux - Publié le 12/04/2018 à 17:34

Commenter

Partager :

Stéphane Travert souligne que le budget d’Ambition bio 2022 est augmenté de 62 % par rapport au précédent opus (2014-17).

C’est le programme national qui doit permettre au Gouvernement d’atteindre ses objectifs en matière de bio d’ici à 2022. Soit, 20 % de produits labellisés dans la restauration publique coté consommation, et 15 % de la surface agricole utile, côté production. Stéphane Travert annonce, le 5 avril, que le « Plan ambition bio 2022 » mobilisera 1,1 milliard d’euros sur la période 2018-2022.

Concertation en avril et mai, publication en juin

Le comité de pilotage du programme se réunira à la mi-avril, donnant le coup d’envoi de réunions thématiques prévues sur avril et mai, dans le cadre d’une concertation incluant l’ensemble des acteurs de la filière bio, et les associations de consommateurs. L’idée est de lister les grandes mesures visant à accompagner l’essor du bio. Le comité de pilotage devra les valider fin mai/début juin, pour une présentation publique lors du « Printemps de la bio », évènement prévu pour la première quinzaine de juin.

#Programme Ambition #bio 2018-2022 : un nouvel effet d’annonce ?! Le communiqué de presse de la @ConfPaysannehttps://t.co/ltTu6QS7Qp

— Conf’ Paysanne (@ConfPaysanne) 10 avril 2018


Une enveloppe qui satisfait les structures agricoles…

La Fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab) se satisfait de voir cette enveloppe étoffer les montants attribués à la bio, évoquant « une annonce à la hauteur de l’enjeu. » Du côté des syndicats agricole, la Coordination rurale ne manque pas de se réjouir de ce « nouveau souffle » et la FNSEA estime que ce plan est une « nécessité ». Mais les trois structures s’interrogent également sur l’origine d’une partie des fonds.

…qui demandent des précisions

La FNSEA dénonce ainsi « l’opacité du budget et sur les financements européens, sur une période 2018-2022 qui n’est pas en adéquation avec l’actuelle programmation Pac qui se termine en 2020. » En question, également, l’avenir de deux autres budgets importants pour l’agriculture. La Coordination craint que le gouvernement déshabille Pierre pour habiller Paul. Et craint que les « victimes collatérales » du bio soient l’Indemnisation de compensation des handicaps naturels (ICHN) et le budget des Mesures agro-environnementales et climatiques (MAEc).

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *