Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Élevage

Lait : quand le revenu de l’éleveur s’affiche sur la brique

Cultures

SIA 2018 : des animations bien huilées pour le stand Terres OléoPro

Biodiversité

L’ombre de Batman plane sur les ravageurs du vignoble ardéchois

Initiative

SIA 2018 : MiiMosa, Airbnb et Bienvenue à la ferme soutiennent l’agritourisme

Alimentation

Alimentation : un speed dating entre entreprises et start-up à Lyon

Faciliter le rapprochement et la collaboration et des entreprises de l'agro-alimentaire, petites et grandes, jeunes ou déjà installées sur le marché. C'est l'objectif de Happy New Food, une manifestation organisée le 30 janvier à Lyon.

Par Eloi Pailloux - Publié le 30/01/2018 à 17:15

Commenter

Partager :

Jérôme Zlatoff

« Chez les Lyonnais, on ne se connait pas tant qu’on n’a pas mangé ensemble. » La formule est signée Jérôme Zlatoff, responsable entrepreneuriat et innovation à l’Institut supérieur d’agriculture Rhône-Alpes (Isara). L’école d’ingénieurs lyonnaise accueillait, le 30 janvier, la première édition de Happy New Food. Cet évènement a justement pour but de faciliter les rencontres entre entrepreneurs du secteur agro-alimentaire d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Des intérêts réciproques à travailler ensemble

Les rendez-vous sont planifiés. Une quarantaine de tables sont dressées et numérotées. Elles accueillent, pour 20 minutes, un représentant de start-up d’une part et celui d’une entreprise plus installée dans le secteur d’autre part. « L’intérêt est réciproque, affirme Jérôme Zlatoff. Nous avons d’ailleurs le même nombre de participants de chaque profil, soit un peu plus de 30. »

Les manifestations qui créent le contact ont la cote

Les synergies se créent au fil des rencontres. Important : l’organisateur des rencontres, la FoodTech Lyon Auvergne-Rhône-Alpes, ne réunit que les interlocuteurs mutuellement intéressés. « Comme sur un site de rencontre ! commente Jérôme Zlatoff. Sur un marché concurrentiel, nous comprenons que tout le monde ne veuille pas rencontrer tout le monde. »

Cette première édition en appelle d’autres. Preuve du besoin de contacts de tous les porteurs de projets alimentaires dans la région, ce succès vient s’ajouter à celui de Planète Appro, lancé en 2017 et qui visait à rapprocher fournisseurs et prestataires de service dans la restauration collective.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *