Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Bio

Bio : le cuivre reste autorisé en tant que fongicide pour les cultures

Alimentation

Les « Excellences Open Agrifood », démarches alimentaires durables, sont connues !

Élevage

Carrefour, LSDH et WWF soutiennent une filière lait bio locale fondée sur un partenariat innovant

Edito

Gilets jaunes et coquelicots rouges

Cultures

Cité du Siècle vert : histoire et raison d’être des pesticides, exposées pour 15 jours à Paris

Pédagogie, histoire, science… La protection est passé au crible jusqu'au 27 mai 2018, à Paris, à la cité du Siècle vert. Cette exposition éphémère, gratuite, a pour but d'éclairer le grand public sur un secteur d'activité souvent décrié.

Par Eloi Pailloux - Publié le 15/05/2018 à 16:06

Commenter

Partager :

La protection des plantes et les pesticides ont désormais des ambassadeurs

La protection des plantes manque d’ambassadeurs : l’UIPP a donc monté son « Hall of fame », avec des personnalités incarnant ce secteur d’activité.

Quinze jours pour mieux connaître et comprendre l’histoire de la protection des cultures. C’est la raison d’être de la cité du Siècle vert, ouverte du 14 au 27 mai dans le 3e arrondissement de Paris. Derrière cette initiative : l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP). Pour ses 100 ans, la structure veut rappeler sa raison d’être, et son utilité pour l’agriculture.

Petites histoires et grands défis

D’où cette exposition destinée au grand public, proposée aux Parisiens pour commencer, mais qui devrait connaître des déclinaisons en provinces dès 2019. Un parcours d’un siècle est proposé, découpé en douze étapes, des « petites histoires et grands défis » relevés par les agriculteurs. Deux mots-clés : pédagogie et science. L’Académie d’agriculture est le garant des éclairages proposés.

Histoire et utilité des pesticides exposé à la cité du Siècle vertPédagogie et interaction

Un « marché du Siècle Vert » concrétise l’objectif de la protection des plantes : la production de denrées alimentaires de qualité dans les étals. Les fruits et légumes exposés sont, chaque soir, distribués à une épicerie solidaire parisienne. Plus ludique : le simulateur de pilotage de tracteur. Et plus interactif : la salle dédiée aux témoignages vidéo d’agriculteurs, où les visiteurs sont invités à découvrir le manifeste du Siècle Vert.

Débats contradictoires bienvenus !

Un laboratoire décrit l'émergence des solutions de protection des cultures

Un laboratoire immerge le visiteur dans la réalité d’un chercheur en protection des plantes. Des professionnels racontent leur quotidien et leurs méthodes de travail.

Des discussions avec des agriculteurs « en vrai » sont également au menu, ainsi qu’avec des experts de firmes adhérentes de l’UIPP, qui racontent leur métier, leurs méthodes. Et le débat est ouvert. Dès le premier jour, des opposants aux pesticides, qui représentent le principal levier de protection des cultures, se sont présentés. « Et nous avons pu échanger, expliquer nos métiers. Nous savons quelle image nous pouvons avoir, et nous espérons bien être encore interpellés par les visiteurs ! », explique Delphine Guey, directrice des affaires publiques et de la communication.

Rendez-vous politique

À l’occasion de l’inauguration officielle, le 15 mai, une dizaine de députés est attendue, ainsi que le maire du 3e arrondissement et l’adjointe aux espaces verts d’Anne Hidalgo, maire de Paris. De nombreuses classes scolaires sont également attendues.

La cité du Siècle vert est ouverte jusqu’au 27 mai au 116 rue de Turenne à Paris. Entrée libre.

Eugénia Pommaret, directrice générale de l’@uipporg « le laboratoire de la Cité du Siècle vert existe pour expliquer de manière simplifiée au grand public le parcours d’une molécule » #lesieclevert #agriculture pic.twitter.com/5bGq1AqKel

— Le siècle vert (@lesieclevert) 15 mai 2018

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *