Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Edito

Gilets jaunes et coquelicots rouges

Bio

L’observatoire de la restauration collective bio montre la voie à la loi Égalim

Bio

Cantines : la Fondation pour la nature et l’Homme veut inscrire une aide de 330 M€ dans la loi

Climat

La Poste expérimente un financement à base de « crédits carbone » pour la gestion durable des haies

Alimentation

Les projets agricoles finalistes des « Excellences » Open Agrifood sont connus

Pesticides

5 000 Parisiens à la (re)découverte de la protection des plantes

Parler de la protection des plantes, et plus concrètement des pesticides, à une population citadine, pendant deux semaines. Le challenge tenté par la Cité du Siècle vert à Paris est une belle réussite, selon son initiateur, l'Union des industries de la protection des plantes (UIPP).

Par Eloi Pailloux - Publié le 31/05/2018 à 17:56

Commenter

Partager :

pesticides communication enfants

Une vingtaine de classes ont visité l’exposition dédiée à l’histoire des la protection des plantes. Photo UIPP

La Cité du Siècle vert, exposition éphémère implantée dans le troisième arrondissement de Paris, a fermé ses portes. Pendant quinze jours, environ 5 000 Parisiens et Franciliens sont venus découvrir l’histoire de la protection des plantes, et le rôle des pesticides. Au-delà de la fréquentation, qui dépasse les attentes, l’exercice est perçu comme un franc succès par son organisateur, l’Union des industries de la protection des plantes (UIPP).

Des visiteurs plus curieux qu’hostiles

« Les pesticides sont un sujet sensible, reconnaît Delphine Guey, responsable de la communication de l’UIPP. On nous promettait de la méfiance, voire de l’hostilité. Nous avons eu surtout des visiteurs curieux d’en savoir plus, aussi bien sur le métier d’agriculteurs, que sur la qualité des produits issus de leurs fermes. » Si certains particuliers, et un petit groupe d’élus de la ville de Paris, sont également venus pour challenger la quarantaine d’agriculteurs et autres professionnels présents, l’UIPP estime que la qualité du dialogue n’a jamais fait défaut.

Itinérance à partir de juin

« Des cas plutôt rares, et ponctués d’échanges constructifs », juge Delphine Guey, qui veut y voir le signe d’une opinion publique « plus nuancée sur le sujet des pesticides, et plus globalement de l’agriculture, que ce qu’on laisse trop souvent entendre. » Après la participation du Siècle vert au Salon de l’agriculture en février, l’organisation se projette sur la suite : dès le mois de juin, la démarche prend une forme plus itinérante, avec neuf étapes prévues en région jusqu’à octobre.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *