Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Loi Égalim : grosse colère des sénateurs contre le texte voté par l’Assemblée

Initiative

Open Agrifood, une vitrine pour les initiatives agricoles innovantes

Pesticides

Manifeste anti-pesticides : le coquelicot, symbole d’un casse-tête agricole

Politique

Passation Hulot-Rugy : l’agriculture absente des discours

Bio

La parité, une question aussi pour l’agriculture biologique

Cultures

Cultures oléoprotéagineuses : être moteur dans la recherche végétale

La filière des huiles et protéines végétales se mobilise pour la création de variétés. L’objectif est de proposer des semences de tournesol, de colza, de pois et de soja de qualité, offrant de bons endements, adaptées au travail des agriculteurs et aux enjeux de leur métier. Ces variétés doivent aussi répondre aux attentes environnementales des agriculteurs et des citoyens.

Par Communiqué - Publié le 08/08/2018 à 16:53

Commenter

Partager :

Un travail de longue haleine

Du début de la sélection à la mise à disposition de variétés aux agriculteurs, huit à dix ans sont nécessaires en moyenne. Les travaux ne se centrent pas sur les seules propriétés de la semence : ils intègrent les innovations et outils connectés, et visent à adapter la culture au travail des agriculteurs. La France et l’Europe étant très à la pointe sur ces sujets, les agriculteurs hexagonaux disposent de variétés parmi les plus performantes au niveau international.

Les agriculteurs au centre du dispositif

Sur huit à dix années de travaux, deux sont consacrées aux essais variétaux en conditions réelles. Ils sont réalisés au sein d’un réseau de plateformes d’expérimentations, un dispositif très stratégique pour l’agriculture française, au cœur duquel l’agriculteur joue un rôle central. En cours de culture, chaque variété est évaluée sur plusieurs critères : aspect, rendement, teneur en protéines ou encore sensibilité à la sécheresse, au versement, à des maladies ou à des ravageurs. Des variétés de référence témoins sont également mises en test cette année-là afin de disposer d’un comparatif. L’institut technique Terres Inovia propose, pour le colza et le tournesol, des listes de variétés recommandées et spécifiquement adaptées à un territoire précis.

Nouvelles variétés, des atouts pour chaque culture

Pour le soja, le progrès passe par l’amélioration de la qualité protéique de la graine, importante pour l’alimentation humaine et animale. Concernant le tournesol, la qualité fonctionnelle a également été optimisée pour augmenter la teneur en acide oléique, et ainsi encore mieux résister à la cuisson. Enfin, pour le colza, la résistance au sclérotinia, un champignon qui affecte toute la plante, fait partie des axes de recherche.

Télécharger ce texte en PDF.

Terres Oléopro


Benjamin Lammert agriculteur « testeur » de variétés de soja en Alsace

« J’effectue les travaux de préparation du sol et ma coopérative sème les variétés de soja avec un matériel très spécifique. Je pilote ensuite la parcelle selon mes pratiques habituelles et la coopérative gère le travail de conduite et de suivi des essais. Ce dispositif ne demande ni investissement, ni changement de méthode de travail. Les essais sont installés sur des sols et climats différents, les nouvelles semences sont capables de s’adapter aux besoins de toutes les exploitations. L’objectif est de proposer aux agriculteurs et, in fine, aux consommateurs les meilleures variétés de soja ! »

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *