Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Loi Égalim : grosse colère des sénateurs contre le texte voté par l’Assemblée

Initiative

Open Agrifood, une vitrine pour les initiatives agricoles innovantes

Pesticides

Manifeste anti-pesticides : le coquelicot, symbole d’un casse-tête agricole

Politique

Passation Hulot-Rugy : l’agriculture absente des discours

Bio

La parité, une question aussi pour l’agriculture biologique

Communication

Des sentiers de randonnées à la rencontre des paysans

« Il faut recréer les conditions d’une adhésion par le cœur entre les populations et les acteurs du monde agricole. » C’est de cette idée qu’est née l’association Au Cœur des Paysans. Son objectif est de retisser le lien entre le consommateur et l’agriculteur par le biais de la randonnée. Trois circuits sont d’ores et déjà opérationnels, dans l’Aube, les Corbières et en Côte-d’Or.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 06/07/2018 à 14:59

Commenter

Partager :

« Faire comprendre aux urbains par le cœur et la raison la richesse et la diversité de l’activité agricole en France, le savoir- faire des paysans, et les défis de ce métier d’entrepreneur. » Tel est le credo de l’association Au Cœur des Paysans, créée en 2016 par un groupe d’amis venant de différents horizons, appréciant tous la marche à pied ! Ils ont décidé de mettre en place des circuits de randonnée d’accès libre et gratuit, proposant des visites d’exploitations agricoles tout au long du chemin pour aller à la rencontre des paysans. Trois tracés sont d’ores et déjà opérationnels.

Le premier, dans le Châtillonnais, en Côte d’Or, long de 180 km et comptant 22 agriculteurs représentatifs de la diversité régionale, avec polyculture­‐élevage, mais aussi des cultures spéciales comme les escargots ou la pisciculture. Le deuxième dans les Corbières, avec 130 km et 14 agriculteurs accueillants, représentatifs de la forte présence viticole, mais aussi des cultures spéciales comme les plantes médicinales et aromatiques. Enfin dans l’Aube, est ouvert depuis ce mois de juin un circuit de 160 km, animé par 18 agriculteurs, surtout en viticulture, et élevage-polyculture.

L’accueil à la ferme, une nouveau pour certains agriculteurs

« Nous voulons conjuguer la randonnée pédestre et l’échange entre des exploitants et des personnes qui parfois ignorent la réalité de la vie agricole », explique Jean Houdouin, ancien enseignant à AgroParisTech et président de l’association. Un site internet liste les parcours et les chefs d’exploitation qui reçoivent. Il faut seulement réserver sa visite, pour un coût de 5 € par personne. L’intégralité du prix revient à l’exploitant. Les coopératives agricoles présentes sur le parcours apportent leur contribution. « Nous avons par exemple eu le soutien de Vivescia et EMC2, explique Chlothilde Charron, chargée du projet. Nous nous appuyons aussi sur d’autres acteurs locaux. Par exemple, le premier tronçon a été créé en partenariat avec le Comité départemental de la randonnée pédestre de Côte-d’Or. » L’association est soutenue également par des structures nationales, comme la Fondation Avril.

Si quelques agriculteurs des parcours sont rompus à l’accueil du public, avec la vente directe particulièrement, d’autres ouvrent leurs portes et leur cœur, pour la première fois, convaincus par la démarche.

Claire Nioncel

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *