Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Edito

Le verre de glyphosate à moitié vide, ou à moitié plein

Pesticides

Semaine chargée pour le glyphosate

Pesticides

Autorisation des pesticides : le Parlement européen appelle à davantage de transparence dans les procédures

Alimentation

Lundi vert : l’aspect scientifique de la démarche, grande oubliée du buzz

Nouvelles technologies

Demain l’@griculture : un concours de BD pour imaginer l’agriculture numérique

Abeilles

Dijon : l’école d’apiculture voulue par Arnaud Montebourg est opérationnelle

Des apiculteurs plus professionnels pour mieux faire face au déclin des abeilles. C'est le leitmotiv de l'ancien ministre Arnaud Montebourg, l'un des fondateurs de l'École des hautes études en apiculture, dont la première promotion démarre sa formation le 14 janvier.

Par Eloi Pailloux - Publié le 10/01/2019 à 17:05

Commenter

Partager :

L’École des hautes études en apiculture (EHEA) ouvre ses portes à Dijon le 14 janvier. Portée par la Société d’élevage et de repeuplement des abeilles de France (Séraf), elle s’appuie sur un partenariat avec l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) ou encore Vesoul Agrocampus. Si des formations courtes de spécialisation sont prévues, le cœur de l’EHEA reste un cursus de 6 à 11 mois entre théorie et stages pratiques. L’objectif selon Arnaud Montebourg, l’un des fondateurs de l’école : former des entrepreneurs apiculteurs professionnels, à temps plein, « capables de produire avec des cheptels de grande taille ».

Un partenariat avec la marque Bleu-Blanc-Ruche

L’ancien ministre socialiste estime que la professionnalisation de l’apiculture est la meilleure solution face au déclin qu’elle connait actuellement. Il avait lancé, déjà avec l’appui de la Séraf, une marque « Bleu Blanc Ruche » en septembre 2018, dans cette même idée. Le concept étant de payer plus cher le miel d’apiculteurs garantissant une origine française, à condition qu’ils s’engagent à augmenter leur cheptel. Un lien avec l’EHEA est prévu : les diplômés seront prioritaires pour rejoindre la démarche.

Selon Arnaud Montebourg, Bleu-Blanc-Ruche a réalisé un chiffre d’affaires de 150 000 euros au cours du dernier trimestre de 2018, pour 45 apiculteurs impliqués.

La grand jour de la rentrée approche. Souhaitons bonne réussite aux 12 élèves de la première promotion 2019https://t.co/Obo4Ec6LiD

— Ecole des Hautes Etudes en Apiculture (@EHEApiculture) 10 janvier 2019

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *