Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Abeilles

Sulfoxaflor, néonicotinoïdes et abeilles : l’Anses répond

Cultures

Les technologies d’édition du génome considérées comme une solution pour l’agro-écologie

Cultures

Glyphosate : comprendre les divergences des études

Élevage

Un lait sans OGM, avec des garanties de bien-être animal, de pâturage… et de prix

International

Une agence de voyage dédiée à l’agriculture

Bioéconomie

En Vendée, voitures et camions peuvent rouler au biométhane

Quatre élevages vendéens viennent d’inaugurer, le 21 septembre, la première station-service française vendant du gaz issu d’un méthaniseur agricole.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 04/10/2017 à 09:59

Commenter

Partager :

Faire rouler des camions avec du gaz produit sur leurs exploitations, voici le pari réussi par une poignée d’éleveurs de Mortagne-sur-Sèvre, en Vendée. Ces derniers ont associé leurs quatre exploitations en 2012 pour fonder la société AgriBioMéthane et construire une unité de méthanisation. Le digesteur est alimenté majoritairement par des effluents de bovins et de porcs, ainsi que par des résidus d’industries agroalimentaires.

Moins cher, moins de gaz à effets de serre

Le gaz méthane ainsi produit est injecté dans le réseau de GRDF. Souhaitant aller plus loin dans leur démarche, les éleveurs viennent d’implanter dans une zone industrielle, à quelques centaines de mètres de leur méthaniseur, une station-service distribuant uniquement du GNV ou Gaz Naturel pour Véhicules. Il s’agit de méthane compressé à plus de 200 bars. Les pompes opérationnelles depuis mi-septembre sont alimentées par le biométhane des éleveurs. Le GNV produit beaucoup moins de gaz à effet de serre et de particules fines que l’essence ou le diesel. Il est aussi moins cher d’environ 20 %.

Vers une flotte de véhicules pro roulant au GNV

Séduits par ces arguments, plusieurs transporteurs implantés sur la commune ou les environs ont déjà investi dans des poids-lourds modifiés pour rouler au gaz. Ces camions sont employés pour des livraisons au niveau local, car en raison de la taille importante des réservoirs de gaz, leur autonomie dépasse rarement les 500 km. Les exploitants agricoles ont eux aussi commandé des véhicules utilitaires roulant au GNV. Ils espèrent que beaucoup de gens les imiteront.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *