Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Loi Égalim : les 20 % de bio dans les cantines en sursis

Abeilles

Mortalité des abeilles : le Gouvernement veut chiffrer les dégâts pour mieux agir

Politique

Blocage des raffineries : la colère des agriculteurs dépasse le cas l’huile de palme importée

Politique

Une journée nationale de l’agriculture bientôt au calendrier

Élevage

États généraux de l’alimentation : la filière bouchère appelle à l’action

Le 20 juillet débuteront les État généraux de l'alimentation. La Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie et traiteurs appelle à la concertation pour trouver des solutions, urgemment attendues.

Par Vincent Dufau - Publié le 19/07/2017 à 11:14

Commenter

Partager :

« Le monde de l’alimentation est à un tournant historique », affirme la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT) dans un communiqué du 18 juillet. L’organisme représentatif des 18 000 artisans bouchers-charcutiers de France espère voir des solutions apportées par les États généraux de l’alimentation, qui débutent le 20 juillet.

Une occasion et des enjeux uniques.

La CFBCT insiste sur le lien particulier qui existe entre les professions d’éleveurs et de bouchers. Le phénomène de désertification commerciale des villages et des centres-villes serait à l’origine de la disparation de milliers d’emplois, forçant les éleveurs et les consommateurs à se tourner vers la grande distribution et les industries agroalimentaires plutôt que l’artisanat.

La confédération appelle les parties prenantes des États généraux, ainsi que le Président de la République et le gouvernement, à prendre « des décisions courageuses ».

Crédit photo de couverture : Laslovarga

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *