Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Bio

Dijon, étape du Tour de France des cantines bio

Bio

Île-de-France : démarrage réussi pour Manger bio et local, c’est l’idéal

Politique

Glyphosate : avant le vote européen, le temps du lobby

Bio

Filière bio : tous les signaux sont au vert

Économique

États généraux : sur 100 € dépensés par un consommateur, l’agriculture touche 6,2 €

Le cinquième atelier des États généraux de l'alimentation, consacré à la rémunération des agriculteurs, a démarré le 29 août. À cette occasion, la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles souligne la part restreinte, sur le prix des produits alimentaires, qui revient au producteur.

Par Vincent Dufau - Publié le 31/08/2017 à 15:04

Commenter

Partager :

Sur 100 euros de dépenses alimentaires des Français, les producteurs touchent seulement 6,20 euros, avance la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA). D’où l’intérêt, pour le syndicat national, de s’impliquer dans le cinquième atelier des États généraux de l’alimentation. Consacré à une juste rémunération des agriculteurs, cet atelier a démarré le 29 aout. Il sera présidé conjointement par François Eyraud, directeur général de « Produits frais Danone » et par Serge Papin, président directeur général de Système U.

Sensibiliser le consommateur et les pouvoirs publics

Le même jour, la FNSEA organisait une action de sensibilisation devant le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, suivi d’un point presse. Objectif : rappeler le lien essentiel entre producteur et consommateur. Selon la fédération, un agriculteur ne touche que 0,24 € sur une bouteille de lait vendue à 0,77 €, ou encore 0,30 € sur un kilo de pommes vendu 1,79 €, et seulement 0,045 € sur une baguette à 90 centimes.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *