Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Bio

Bio : le cuivre reste autorisé en tant que fongicide pour les cultures

Alimentation

Les « Excellences Open Agrifood », démarches alimentaires durables, sont connues !

Élevage

Carrefour, LSDH et WWF soutiennent une filière lait bio locale fondée sur un partenariat innovant

Edito

Gilets jaunes et coquelicots rouges

fruits-et-legumes

Nouvelle jeunesse pour une vieille noix

En 80 ans, l'appellation d'origine contrôlée (AOC) noix de Grenoble a su associer des savoir-faire traditionnels à des techniques modernes. De quoi faire de l'appellation le leader du marché français.

Par Eloi Pailloux - Publié le 15/02/2018 à 14:32

Commenter

Partager :

La noix de Grenoble bénéficie d’une appellation d’origine contrôlée (AOC) depuis 1938. Un signe de qualité qui truste la place de leader sur le marché français, avec 14 022 tonnes produites en 2016. Elle est cultivée sur trois départements : la Savoie, l’Isère, la Drôme, où 868 producteurs travaillent sur 6900 hectares.

Les nuciculteurs allient aujourd’hui des méthodes modernes, comme l’utilisation d’outils mécaniques pour le secouage des arbres et le ramassage, au respect de traditions comme le nettoyage à l’eau claire. La récolte intervient en octobre. Ramassées au sol, lavées, triées, les noix sont, pour la plupart, séchées. Les noix fraîches encore humides se consomment rapidement dans les semaines qui suivent la récolte mais les noix sèches peuvent se conserver toute l’année et jusqu’à la récolte suivante.

Trois variétés sont concernées par l’AOC : Franquette, Mayette, Parisienne. Leurs aspects et propriétés diffèrent. Mais selon le Comité interprofessionnel de la noix de Grenoble, elles « ont toutes en commun les arômes de pain frais beurré et de noisette ».


Diététique

Du fait de leur forte teneur en lipides, les noix ont souvent la réputation de faire grossir. Pas d'inquiétude, il est scientifiquement prouvé que nous pouvons consommer de cinq à huit noix de Grenoble par jour sans faire pencher d'un millimètre l'aiguille de la balance !

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *