Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Le sénateur Didier Guillaume prend la tête du ministère de l’Agriculture

Élevage

La consommation d’œufs « hors cage » devient la norme

Pesticides

Start-up d’État contre le glyphosate : derrière la communication, quelle pertinence ?

Abeilles

Vers la transparence sur l’origine du miel

Élevage

S’engager pour rassurer : la filière viande en pleine mutation

fruits-et-legumes

La vanille verte de la Réunion, durable et médaillée

Bien qu'il se déroule en plein hiver, le Concours général agricole met aussi à l'honneur les produits d'été. Dont de belles pépites venues d'outre-mer : les gousses de vanille verte de la Réunion.

Par Charles-Albert Bareth - Publié le 06/07/2018 à 17:30

Commenter

Partager :

Pollinisation à la main et zéro traitement phytosanitaire sont les particularités de la vanille verte de la Réunion.

Bertrand Côme peut être fier. Parti de métropole à la fin des années 80, cet agronome vosgien décide de s’envoler pour la Réunion afin de soigner des plants de vanille malades. Installé depuis lors sur cette petite île de l’Océan Indien, Bertrand Côme n’en est jamais reparti.

Aucun pesticides

À la tête de La Vanilleraie, structure créée il y a près de dix ans à proximité de Sainte-Suzanne, l’ingénieur agronome transforme les gousses de vanille vertes, cueillies dans une trentaine d’exploitations de La Réunion, en gousses brunes prêtes à être cuisinées. La pollinisation se fait à la main et les cultivateurs n’utilisent aucun pesticide, aucune plantation n’ayant souffert des nuisibles jusqu’à aujourd’hui. Adossé à un tuteur vivant ou mort, le plant de vanille doit être en symbiose avec l’environnement forestier et ne correspond ainsi pas à une culture classique.

Plante grimpante originaire du Mexique, Vanilla planifolia produit de longues gousses vertes que l’on cueille juste avant qu’elles atteignent leur maturité. Plongées dans l’eau bouillante dans des paniers tressés en bambou, les gousses sont ensuite séchées sous des couvertures, ce qui leur donne cette couleur brun-noir reconnaissable entre mille. Les gousses sont alors placées dans des tubes en verre, prêtes à être vendues.

Sélection rigoureuse

Photo : La Vanilleraie

Médaillée d’or du Concours général agricole, la vanille Bourbon cultivée sur l’île est l’aboutissement d’une sélection rigoureuse. Avec l’université de La Réunion, Bertrand Côme étudie les différents arômes de vanille possibles selon, les lieux de culture. Ayant fait ses études à Bordeaux, l’entrepreneur travaille sur la vanille comme sur un vignoble en apportant une attention particulière au sol utilisé.

À La Vanilleraie, son équipe travaille sur des petites quantités rendant possible ce travail de précision. Une méticulosité récompensée pour la deuxième fois en dix ans par une première place au Concours général agricole.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *