Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Bio

L’observatoire de la restauration collective bio montre la voie à la loi Égalim

Bio

Cantines : la Fondation pour la nature et l’Homme veut inscrire une aide de 330 M€ dans la loi

Climat

La Poste expérimente un financement à base de « crédits carbone » pour la gestion durable des haies

Alimentation

Les projets agricoles finalistes des « Excellences » Open Agrifood sont connus

Biodiversité

Rapport Planète vivante WWF : les activités humaines de plus en plus lourdes pour la biodiversité

Élevage

La coopérative Prospérité fermière s’associe à l’association Welfarm pour le bien-être animal

Un an après le lancement de son lait Via Lacta « éco-responsable sans OGM », la coopérative Prospérité fermière a signé, le 5 octobre, un partenariat avec l'association Welfarm, œuvrant pour le bien-être animal. L'objectif : renforcer l'engagement de la structure sur ce sujet, notamment via la réalisation de diagnostics dans les exploitations.

Par Laure Hänggi - Publié le 18/10/2018 à 17:35

Commenter

Partager :

« Aller encore plus loin en matière de bien-être animal avec nos adhérents ». C’est ainsi qu’a justifié Samuel Bar, président de la coopérative Prospérité Fermière Ingredia, le rapprochement de la structure avec l’association Welfarm, active sur ce sujet. Les deux structures ont signé, le 5 octobre, un partenariat pour deux ans. Une initiative qui intervient un an après le lancement par la coopérative de sa filière lait Via Lacta, sans OGM et dotée d’un cahier des charges tourné vers le bien-être animal (accès au pâturage 170 jours / an, paillage, etc). La coopérative, installée dans les Hauts-de-France réalisera ainsi, d’ici fin 2019, une série de diagnostics chez ses adhérents-éleveurs engagés dans la filière Via Lacta, selon une grille construite avec Welfarm (alimentation, traite, bâtiments, reproduction, …). Un plan d’actions sera ensuite élaboré sur la base des résultats obtenus. Une centaine d’éleveurs ont adhéré à la filière Via Lacta, permettant la collecte de 30 millions de litres de lait.

A l’instar de cette initiative, d’autres groupes ont également choisi de s’engager en faveur du bien-être animal. Lactel avait ainsi annoncé, quelques jours seulement après le lancement de Via Lacta, la création de la marque L’Appel des près. Celle-ci repose notamment sur une charte qualité très exigeante en faveur du bien-être animal – surface minimum de pâturage de dix ares pour chaque vache, pendant au moins 200 jours par an – et du respect de l’environnement – lait collecté dans un rayon de 50 km, pour réduire l’impact carbone du transport.

 

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *