Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Bio

Dijon, étape du Tour de France des cantines bio

Bio

Île-de-France : démarrage réussi pour Manger bio et local, c’est l’idéal

Politique

Glyphosate : avant le vote européen, le temps du lobby

Bio

Filière bio : tous les signaux sont au vert

Cultures

La filière lin française mise en valeur avenue Foch

La France est le premier producteur mondial de lin, plante cultivée pour sa fibre. Avec des débouchés dans la mode et les textiles hautes technologies, cette spécificité française est pourtant relativement peu connue. Pour y remédier, le lin sera mis en valeur lors de l'exposition BiodiversiTerre à Paris.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 30/05/2017 à 00:00

Commenter

Partager :

 width=

La fibre de lin sert à fabriquer de nombreux tissus, dans la mode ou la haute-technologie
(Crédit photo : BERTFR)

L’avenue Foch de Paris se transformera en salon d’exposition grandeur nature les 3, 4 et 5 juin, lors de l’événement BiodiversiTerre. L’occasion, entre autres, de faire découvrir aux passants la filière linicole française, leader mondial du secteur. Véritable mise en scène de la culture du lin, différentes étapes de maturité du lin seront montrés au public, ainsi que les débouchés tels des vêtements, des coussins, des casques de VTT, des planches de surf… C’est l’Association générale des producteurs de lin (AGPL) qui organise cette thématique « lin » au sein de BiodiversiTerre.

Le lin, filière d’exception française

Assez peu connue dans l’hexagone, la culture du lin est pourtant profondément ancrée dans le terroir du Nord de la France. Les liniculteurs des Hauts-de-France et de Normandie produisent 80 % du lin en Europe, et l’Europe produit plus de 80 % du lin dans le monde. Il s’agit d’un lin de qualité : avec un hectare de lin européen, on produit 1 500 kg de fibre, soit 900 kg de fil. Ce qui équivaut à 3 750 m² de tissus, 4 000 chemises et 1 375 chaises en lin composite, selon l’AGPL.

Pour se faire connaître, la filière lin avait lancé, en février dernier, un site proposant de nombreuses questions et leurs réponses sur cette culture.

Ils vous intéresseront peut-être