Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Bio

L’observatoire de la restauration collective bio montre la voie à la loi Égalim

Bio

Cantines : la Fondation pour la nature et l’Homme veut inscrire une aide de 330 M€ dans la loi

Climat

La Poste expérimente un financement à base de « crédits carbone » pour la gestion durable des haies

Alimentation

Les projets agricoles finalistes des « Excellences » Open Agrifood sont connus

Biodiversité

Rapport Planète vivante WWF : les activités humaines de plus en plus lourdes pour la biodiversité

Alimentation

La région Île-de-France se dote d’une marque pour valoriser les productions locales

A l'occasion du Salon international de l'alimentation (Sial), qui se tenait du 21 au 25 octobre à Villepinte (93), la région francilienne a annoncé la création d'une marque « produit en Ile-de-France ». L'objectif, valoriser les territoires et le savoir-faire franciliens.

Par Laure Hänggi - Publié le 31/10/2018 à 09:38

Commenter

Partager :

La vice-présidente de la région Île-de-France , Alexandra Dublanche, a annoncé le 22 octobre, lors du Salon international de l’alimentation (Sial), la création d’une marque « produit en Île-de-France » pour le marché français, et « made in Paris Région » pour l’export et les lieux touristiques. Valorisant la qualité et la proximité, ces nouveaux indicateurs s’inscrivent dans le « Plan alimentation » de la région, lancé conjointement, pour élaborer une politique de promotion des productions franciliennes. Les « Assises régionales de l’alimentation en Île-de-France », annoncées pour février 2019, seront un point d’étape important de cette concertation.

« Territorialiser l’offre » agricole

Au cœur de cette stratégie alimentaire, l’agriculture occupe une place de choix. Alexandra Dublanche a ainsi insisté sur la volonté de la région de « territorialiser l’offre » agricole. Sont ainsi prévus l’accompagnement à l’installation de 200 agriculteurs par an, la diversification vers les circuits courts et des ateliers de rencontre entre les agriculteurs et la dizaine de millions de consommateurs résidant dans le bassin francilien.
La région Île-de-France avait par ailleurs signé un « Pacte agricole » en mai 2018, avec une enveloppe de 150 millions d’euros pour la période 2018-2030. Parmi les mesures mises en avant, la multiplication par trois des surfaces cultivées en agriculture biologique ou l’approvisionnement à 100 % des cantines des lycées en circuits courts.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *