Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Edito

Gilets jaunes et coquelicots rouges

Bio

L’observatoire de la restauration collective bio montre la voie à la loi Égalim

Bio

Cantines : la Fondation pour la nature et l’Homme veut inscrire une aide de 330 M€ dans la loi

Climat

La Poste expérimente un financement à base de « crédits carbone » pour la gestion durable des haies

Alimentation

Les projets agricoles finalistes des « Excellences » Open Agrifood sont connus

Bio

L’agriculture bio a son Mooc !

Découvrir et comprendre les rouages de l'agriculture biologique en deux mois, sans sortir de chez vous, c'est possible ! Le cours en ligne « Comprendre et questionner l'agriculture biologique » débute le 16 avril 2018.

Par Eloi Pailloux - Publié le 08/02/2018 à 17:44

Commenter

Partager :

La plateforme France université numérique propose désormais un Mooc sur l’agriculture biologique. Ce Mooc, pour « cours en ligne ouvert à tous » (en anglais massive open online course) démarre le 16 avril 2018. Il dure huit semaines, à raison de deux à trois heures de travail hebdomadaire.

Les inscriptions sont ouvertes ! Qui sera le premier inscrit ?… https://t.co/r5Mfcx4DYP

— MOOC BIO (@MOOC_BIO) 29 janvier 2018


Des exercices et des débats

Outil de formation à distance, gratuit et interactif, le Mooc « Comprendre et questionner l’agriculture biologique » s’organise autour de quatre grandes thématiques, présentées sous forme d’exposés, d’animations et d’enquêtes de terrain :

• Les cadres réglementaires, socio-professionnels et historiques de l’agriculture biologique ;
• Comment produire en agriculture biologique ;
• La diversité de l’agriculture biologique et de ses trajectoires ;
• Agriculture biologique et territoire.

Ce format de formation a aussi son mode d’évaluation finale, à travers une série d’exercices. Des débats entre « apprenants » sont prévus les pages Facebook et Twitter du Mooc.

Proposé par Agreenium, Vetagro Sup et l’Institut national de la recherche agronomique.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *