Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Bio

Dijon, étape du Tour de France des cantines bio

Bio

Île-de-France : démarrage réussi pour Manger bio et local, c’est l’idéal

Politique

Glyphosate : avant le vote européen, le temps du lobby

Bio

Filière bio : tous les signaux sont au vert

Biodiversité

Les agriculteurs sont sensibles à la biodiversité

L'Observatoire agricole de la biodiversité dresse un bilan positif de l'année 2016. 387 nouveaux agriculteurs se sont inscrits, pour 788 parcelles supplémentaires. L'objectif : apprendre aux agriculteurs à identifier la biodiversité sur leurs parcelles et utiliser ces données pour la recherche.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 27/06/2017 à 14:36

Commenter

Partager :

Les agriculteurs se préoccupent de la biodiversité sur leur exploitation. C’est en tout cas ce qu’affirme l’Observatoire agricole de la biodiversité (OAB) lorsqu’il dresse le bilan de son activité de 2016. Créé en 2009 par le ministère de l’Agriculture, il a pour vocation de donner aux agriculteurs les moyens d’identifier la biodiversité sur leurs parcelles, et d’utiliser ces données pour la recherche. En 2016, 387 agriculteurs ont rejoint le programme, notamment dans l’ouest de la France, et ont inscrit 788 parcelles. Pour 79 % d’entre eux, ils ont agi dans le cadre d’une structure collective locale.

Diversité de paysage pour diversité biologique width=

Le programme propose quatre modalités d’observations aux exploitants, qui correspondent chacune à une famille à observer et identifier : les papillons, les abeilles sauvages, les invertébrés et les vers de terre. Pour chacune de ces familles, des protocoles « basiques » sont mis en place pour simplifier la tâche des agriculteurs et uniformiser la méthode d’obtention des données.

Sur l’ensemble des parcelles ajoutées en 2016, il y avait entre autres près de 40 % en grandes cultures, 20 % en prairie, 20 % en viticulture, 8 % en arboriculture et 6 % en maraîchage. Cette diversité de paysage à permis à l’OAB de prouver la corrélation entre la diversité de paysage observée localement et la présence de la biodiversité, et ceux pour les quatre protocoles. Ce résultat est aussi valable à l’échelle de la parcelle, si l’on constate une diversité d’éléments (rochers, fleurs, arbres…).

Ils vous intéresseront peut-être

Une pensée sur “Les agriculteurs sont sensibles à la biodiversité”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *