Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Bio

L’observatoire de la restauration collective bio montre la voie à la loi Égalim

Bio

Cantines : la Fondation pour la nature et l’Homme veut inscrire une aide de 330 M€ dans la loi

Climat

La Poste expérimente un financement à base de « crédits carbone » pour la gestion durable des haies

Alimentation

Les projets agricoles finalistes des « Excellences » Open Agrifood sont connus

Biodiversité

Rapport Planète vivante WWF : les activités humaines de plus en plus lourdes pour la biodiversité

Alimentation

Les Français ont faim de plus de science

Sensibilisation des jeunes, meilleure prise en compte par les pouvoirs publics, lacunes… Un sondage réalisé par l'Ifop pour BASF, et rendu public le 2 octobre 2018, interroge le rapport des Français, et leurs attentes, vis-à-vis de la science. Le groupe chimique ambitionne de renouer le contact avec le grand public, notamment via des actions auprès des plus jeunes.

Par Laure Hänggi - Publié le 02/10/2018 à 17:16

Commenter

Partager :

Eric Mestrallet (fondateur d’Espérance banlieues), Thierry Herning (président BASF France), Jérôme Fourquet (Ifop), Jean-Marc Petat (directeur Agriculture durable BASF)

« La science vue par les Français aujourd’hui. » C’est l’intitulé d’un sondage dont les résultats ont été présentés le 2 octobre, à Paris. « Ces résultats que nous observons nous invitent à réfléchir sur les moyens de mieux faire connaître, et aimer, la science aux Français. Mais cela reste un défi », estime Thierry Herning, président de BASF France. C’est le groupe allemand qui a commandé l’enquête, réalisée par l’institut de sondage Ifop dans le courant de l’été. L’étude a été menée également en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis, pour mettre en perspective les réponses françaises.

La science trop peu valorisée dans les débats de société

Premier constat : les Français estiment, à 55 %, avoir des lacunes en termes de culture scientifique. Seuls 27 % d’entre eux se satisfont de leurs connaissances en la matière – contre 54 % en Allemagne. « Il y a un vrai travail d’évangélisation à faire, car les Français ne se sentent pas à l’aise avec l’univers scientifique », explique Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion et stratégies d’entreprise de l’Ifop.

Les Français semblent pourtant plébisciter une meilleure prise en compte de l’expertise des scientifiques : 87 % estiment qu’une plus grande intégration de la science est nécessaire, de la part des pouvoirs publics, dans leurs décisions. 56 % affirment que celle-ci n’avait pas assez de place dans les débats de société actuels, tels que le changement climatique.

Alimentation : renforcer la sensibilisation des plus jeunes

Autre tendance forte ressortant du sondage, 86 % des Français jugent essentiel le renforcement de la sensibilisation des plus jeunes aux questions scientifiques. Dans ce sens, BASF France a insisté sur le projet Kids’ Lab, déployé dans l’Hexagone depuis le 1er janvier 2017. 4 500 enfants ont pu ainsi réaliser des expériences autour du thème de l’alimentation de qualité. Le groupe a ainsi annoncé, dans la foulée de la présentation du sondage, avoir noué un partenariat avec la Fondation Espérances Banlieues il y a un an et demi, pour déployer à plus grande échelle les ateliers Kids’ Lab. Les partenaires visent la généralisation de la démarche aux seize écoles (hors-contrat) de ce réseau au cours des trois prochaines années.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *