Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Tomates « sans résidu de pesticides » d’Intermarché, une démarche qui fait débat

Politique

La Commission européenne veut « revoir le chapitre environnemental de la Pac »

Pesticides

Néonicotinoïdes : l’interdiction en France est effective

Pesticides

Pesticides : plus de budget pour trouver des alternatives et les faire connaître

Politique

L’examen de la loi post-États généraux de l’alimentation repoussée à mai 2018

Initialement prévu à l'agenda de l'Assemblée nationale pour le 27 mars, l'examen de la loi « post-États généraux de l'alimentation » est retardé. Il est désormais prévu pour mai 2018, selon la présidente de la FNSEA Christiane Lambert.

Par Eloi Pailloux - Publié le 22/03/2018 à 17:17

Commenter

Partager :

Ce retard là est bien imputable à la SCNF ! Son projet de réforme passe en priorité. Le texte inscrivant les enseignements des États généraux de l’alimentation dans la loi devait être étudié à l’Assemblée le 27 mars. Il le sera finalement en mai 2018, selon la présidente de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) Christiane Lambert. La présidente de la FNSEA juge ce changement d’agenda « inquiétant », compte tenu de l’urgence de légiférer sur la construction des prix alimentaires.

Au-delà des négociations commerciales, le texte doit porter également sur la séparation conseil agricole et la vente des pesticides, l’instauration de produits bio/de qualité/locaux dans la restauration publique et l’obligation pour la restauration collective et les industriels de l’agro-alimentaire de mettre en place un système de don des invendus pour lutter contre le gaspillage.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *