Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Le tribunal des générations futures juge l’agriculture indispensable à l’avenir de la France

Alimentation

Les protéines végétales plébiscitées… mais encore derrière les protéines animales

Modes de production

Le système alimentaire français, une nouvelle fois champion de la durabilité

Bio

Bio : le cuivre reste autorisé en tant que fongicide pour les cultures

Politique

Néonicotinoïdes : l’UE se penche sur l’interdiction de trois molécules

En vigueur sur les cultures à fleurs depuis 2013, l'interdiction de trois molécules insecticides de la famille des néonicotinoïdes pourraient être élargie à toutes les cultures de plein champ par les experts des 28 États membre de l'UE, ce 22 mars.

Par Eloi Pailloux - Publié le 22/03/2018 à 17:06

Commenter

Partager :

Les experts des 28 États membres de l’Union européenne se retrouvent le 22 mars pour aborder le cas des néonicotinoïdes, famille d’insecticides polémiques. Trois molécules sont concernées : clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame. Depuis 2013, l’utilisation des produits formulés à partir de ces molécules est interdite sur les cultures à fleurs que visitent les abeilles. Rassemblées au sein du Comité permanent sur les plantes, les animaux, les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (PAFF), les experts de 28 doivent se prononcer sur une interdiction élargie à toutes les cultures de plein champ.

En février 2018, un rapport présentant le résultat deux ans d’examen de plus de 1500 publications et de près de 600 expériences scientifiques établissait « le risque global » que les néonicotinoïdes présentent vis-à-vis des abeilles.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *