Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

Open agrifood 2017 : l’avenir de l’alimentation française en débat

Modes de production

Mutualiser le matériel agricole, une pratique gagnant-gagnant

Bio

Aides aux agriculteurs bio : nouveau rebond politique

Concours

Innov’agro : les étudiants à la recherche des services agricoles pour demain

Alimentation

Open agrifood 2017 : entretenir le lien avec les citoyens

L'Open agrifood se tiendra les 15 et 16 novembre à Orléans. Ce temps fort pour la filière alimentaire entretient un lien important avec les consommateurs et les citoyens, dont les attentes structurent les débats.

Par Eloi Pailloux - Publié le 26/10/2017 à 12:24

Commenter

Partager :

Évènement annuel, l’Open agrifood est un moment d’échanges unique pour les acteurs de la filière alimentaire. Pendant deux jours le débat sera ouvert sur les grandes thématiques d’actualités, avec pour mot d’ordre, le progrès vers une production « respectueuse de l’Homme et de la nature ». L’édition 2017 prévue pour les 15 et 16 novembre à Orléans, tombe au cœur des États généraux de l’alimentation. Une bonne occasion de faire écho aux enjeux abordés au niveau national, avec un angle « pro »… mais pas uniquement.

Au-delà des séances plénières, ateliers techniques et autres déjeuners thématiques émailleront ces deux journées, avec un temps d’échange avec le grand public. Deux conférences « citoyennes » sont organisées simultanément au cinéma Pathé, le 15 novembre à 18h : « Quelle valeur j’accorde à mon alimentation ? » et « La restauration collective, réservoir de valeurs et de mieux être ».

Les organisateurs tiennent à cette ouverture au-delà du secteur « pro », pour rester en phase avec les attentes de la société civile. Deux tendances structureront d’ailleurs l’évènement : pour 56 % des Français, la filière alimentaire constitue une « filière primordiale et un atout très important pour le pays » ; et sept personnes sur dix se disent prêtes à payer plus cher pour manger plus sainement.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *