Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Loi Égalim : grosse colère des sénateurs contre le texte voté par l’Assemblée

Initiative

Open Agrifood, une vitrine pour les initiatives agricoles innovantes

Pesticides

Manifeste anti-pesticides : le coquelicot, symbole d’un casse-tête agricole

Politique

Passation Hulot-Rugy : l’agriculture absente des discours

Bio

La parité, une question aussi pour l’agriculture biologique

Politique

Politique agricole commune post-2020 : la baisse du budget en question

Sur fond de Brexit et de montée en puissance de nouveaux enjeux en Europe, les annonces concernant le budget de la Politique agricole commune, après 2020, vont dans le sens d'une diminution, dont l'estimation se situe autour de 15 %. Autant de soutiens financiers en moins pour les agriculteurs européens.

Par Charles-Albert Bareth - Publié le 25/05/2018 à 14:40

Commenter

Partager :

L’avenir de la Politique agricole commune (Pac), dès 2021, agite les instances européennes. Le 2 mai, le Commissaire européen au budget et aux ressources humaines, Günther Oettinger, évoquait, une réduction de budget de 5 % par rapport à la programmation actuelle, qui court jusqu’à 2020. Le journal Contexte donne un autre son de cloche, relayé par l’eurodéputé Éric Andrieu. La diminution prévue par la Commission européenne s’élèverait en fait à 15 %. Éric Andrieu déplore, dans un communiqué, le manque de clarté de l’exécutif européen : « Il est effarant que la Commission se permette de donner des mauvais chiffres sur un sujet aussi sérieux. »

Bataille de chiffres

Contactée par la rédaction, la Commission européenne déclare que la réduction proposée s’établit en fait à… 12 %, « en prix réel ». Le think tank Farm Europe conteste ce chiffre et prévoit une baisse de 16 % par rapport à la période 2014-2020. D’après nos calculs, réalisés sur la base des chiffres de la Commission européenne et du Parlement européen, la réduction proposée pourrait même atteindre 18 %. Le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), qui a notamment pour objectif la promotion d’une agriculture résistant mieux au changement climatique, serait être l’un des postes les plus touchés.

Si son ampleur prête à débat, la baisse du budget de la PAC semble acquise. Ce qui constitue d’ores et déjà une défaite aux yeux de beaucoup d’acteurs de l’agriculture, pour qui le maintien d’un budget équivalent était un minimum.

Si la position du gouvernement est de refuser la proposition de baisse budgétaire de l’Union européenne sur la #PAC alors on la fait nôtre! Henri Brichart sur @Europe1 dans #E1Soir pic.twitter.com/PMXDK4mm0Y

— La FNSEA (@FNSEA) 3 mai 2018

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *