Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Loi Égalim : grosse colère des sénateurs contre le texte voté par l’Assemblée

Initiative

Open Agrifood, une vitrine pour les initiatives agricoles innovantes

Pesticides

Manifeste anti-pesticides : le coquelicot, symbole d’un casse-tête agricole

Politique

Passation Hulot-Rugy : l’agriculture absente des discours

Bio

La parité, une question aussi pour l’agriculture biologique

Modes de production

Pour nourrir le monde, la FAO mise sur l’agro-écologie

Le directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a exprimé, le 3 avril, sa conviction que l'agro-écologie pouvait nourrir la planète. Lors du Symposium international sur l'agro-écologie, à Rome, il invite chaque pays à encourager et à structurer ce mode de production.

Par Eloi Pailloux - Publié le 05/04/2018 à 14:46

Commenter

Partager :

Le deuxième Symposium sur l’agro-écologie se déroule du 3 au 5 avril 2018 à Rome.

Le deuxième Symposium international sur l’agro-écologie se tient à Rome du 3 au 5 avril. L’occasion, pour le directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), José Graziano da Silva, d’exprimer sa confiance en l’agro-écologie.

Selon lui, ce mode de production, posé en alternative au modèle intensif, « pourrait nourrir le monde à travers des systèmes alimentaires durables préservant l’environnement. »

Un discours d’introduction tenu par Stéphane Le Foll

Stéphane Le Foll, ancien ministre de l’Agriculture français (2012-2017) ayant fait de l’agro-écologie un axe fondamentale de son action au gouvernement, était invité à prononcer le discours d’ouverture du Symposium. Il a soutenu la position de José Graziano da Silva, et appelé à prendre des mesures pour lancer une « révolution doublement verte » en matière de production agricole, « qui s’appuiera sur la nature, la science et le savoir local. »

Starting now! Agroecology Symposium at FAO.

For the next 3 days we will be discussing how #agroecology can help us achieve the #SDGs and #ZeroHunger.

Follow via LIVE webcast 👉 https://t.co/QSaC7wvmWi pic.twitter.com/h4q0Qc1sos

— FAO Knowledge (@FAOKnowledge) 3 avril 2018


« Pour avancer, nous avons besoin que davantage de gouvernements et de décideurs politiques issus du monde entier s’impliquent » a estimé le directeur général de la FAO. Une trentaine de pays à ce jour, particulièrement latino-américains, mais aussi la Corée du Sud, la Chine, la Côte d’Ivoire, ainsi que l’Autriche, l’Allemagne, le Danemark, la France, la Suisse et l’Italie… ont adopté un cadre législatif ou réglementaire pour encourager le développement de l’agroécologie.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *