Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Cultures

Salon de l’agriculture 2018 : les céréales seront présentes porte de Versailles

Cultures

Néonicotinoïdes : déterminer les dérogations à l’interdiction prévue en 2018

Modes de production

Pour le WWF, l’agriculture durable gagne du terrain

Cultures

Pesticides : « Le budget de la recherche doit être à la hauteur des ambitions »

eau

Eau du robinet et nitrates : un suivi sanitaire permanent

Les nitrates dans l’eau potable font l’objet de contrôles réguliers pour vérifier l’absence de risque sanitaire pour le consommateur. La réglementation fixe des limites de qualité à ne pas dépasser.

Par Gaelle Gaudin - Publié le 13/06/2017 à 15:55

Commenter

Partager :

« L’eau potable, en France, est extrêmement réglementée, souligne Pascale Panetier, responsable de l’Unité d’évaluation des risques liés à l’eau de l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Et les pouvoirs publics mettent tout en œuvre pour garantir la sécurité sanitaire du consommateur. »

Un double niveau de contrôle

 width=

Les limites de nitrates et de nitrites dans l’eau sont fixées au regard des risques sanitaires pour les nourrissons, selon Pascale Panetier, responsable de l’Unité d’évaluation des risques liés à l’eau de l’Anses.

Une directive européenne, transposée en droit national dans le Code de la santé publique et au sein d’arrêtés spécifiques, définit, pour l’eau potable, les valeurs réglementaires à ne pas dépasser pour une soixantaine de paramètres microbiologiques et physico-chimiques.

Pour les nitrates, la limite de qualité est fixée à 50 mg/l. Elle est de 0,5 mg/l pour les nitrites. « Ces limites, fixées au regard des risques sanitaires pour les nourrissons, sont très protectrices », note l’experte.
Un arrêté fixe le programme de prélèvements et d’analyses du contrôle sanitaire pour les eaux fournies par les réseaux de distribution publics. « Les nitrates sont recherchés au niveau des ressources en eau utilisées pour la production d’eau potable, ainsi qu’à la sortie des installations de production d’eau potable ou sur le réseau de distribution publique, précise Pascale Panetier. La France possède par ailleurs un double niveau de contrôle : la surveillance exercée par l’exploitant de la production et/ou de la distribution et le contrôle sanitaire des eaux. Ce dernier, conduit par les Agences régionales de santé (ARS), fait intervenir des laboratoires indépendants, accrédités par le Comité français d’accréditation et agréés par le ministère chargé de la Santé après avis du Laboratoire d’hydrologie de l’Anses. »

Des résultats publiés chaque année

Les bilans annuels et les résultats du contrôle sanitaire des eaux sont disponibles sur le site du ministère chargé de la Santé.

Le dernier bilan de la qualité de l’eau de robinet de 2015 révèle une conformité permanente sur l’année de 99,3 %. « Les nitrates constituent un problème au niveau des ressources en eau, pas au niveau du robinet : les traitements actuels de l’eau sont efficaces », conclut Pascale Panetier.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *