Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Les États généraux de l’alimentation sont lancés !

Économique

Les mauvais chiffres de la production agricole 2016

Élevage

États généraux de l’alimentation : la filière bouchère appelle à l’action

Tendances

Marques de distributeurs, un point sur le Made in France

Cultures

Relancer le cornichon made in France

Avec de l'audace, réduire l'impact environnemental et social dans les domaines agricole et agro-alimentaire est possible. C'est le message passé par l'entreprise « 3 Chouettes », spécialisée dans les préparations de légumes conservées dans du vinaigre et aromates.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 03/05/2017 à 00:00

Commenter

Partager :

 width=

« Notre expérience prouve qu’avec de l’audace, on peut individuellement agir pour faire bouger les choses et avoir un meilleur impact environnemental et social » Delphine Dubois, co-fondatrice des 3 Chouettes.

Intervenant le 25 avril, dans le cadre d’un débat organisé par le Syrpa, le réseau des agri-communicants, Delphine Dubois a détaillé le parcours des « 3 chouettes », dont elle est la co-fondatrice. Il y a un an, elle s’associait avec sa belle-sœur, Élodie Germain. « Nous avons pris conscience que le modèle actuel agro-alimentaire posait problème. Nous avons voulu, à notre niveau, le remettre en question », explique-t-elle. Leur choix s’est porté sur les pickles, préparations de légumes conservées dans du vinaigre et aromates.

Le cornichon, délocalisé en Inde

Le cornichon est le pickle le plus traditionnellement consommé en France. Or, la production de ce légume a disparu des campagnes françaises : aujourd’hui, les cornichons extra-fins viennent à 80 % d’Inde. « Nous avons voulu apporter du pep’s dans nos assiettes en développant les pickles bio locaux. Nous nous appuyons pour cela sur des partenariats directs avec des agriculteurs bio installés à moins de 250 km de Paris, précise Delphine Dubois. Pour la transformation, nous nous sommes rapprochés du chantier d’insertion Andes* Rungis. La préparation culinaire est ainsi réalisée en région parisienne, par des travailleurs sociaux, dans un atelier à taille humaine. »

En douze mois, les pickles des 3 Chouettes ont trouvé leur place dans les épiceries fines d’Île-de-France. Et les idées ne manquent pas pour poursuivre sur la voie de l’innovation. « Nous travaillons à élaborer d’autres produits innovants à base de légumes, à des mezzé ou à des produits lacto-fermentés. Notre activité étant actuellement basée en région parisienne, nous réfléchissons également à un nouveau modèle de franchise alimentaire permettant d’essaimer ce modèle local dans d’autres régions », conclut Delphine Dubois.

Pour aller plus loin : www.les3chouettes.fr

* Andes : Association nationale de développement des épiceries solidaires

 

 

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *