Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Bio

Dijon, étape du Tour de France des cantines bio

Bio

Île-de-France : démarrage réussi pour Manger bio et local, c’est l’idéal

Politique

Glyphosate : avant le vote européen, le temps du lobby

Bio

Filière bio : tous les signaux sont au vert

Cultures

Travailler sur les gènes de la pomme pour diminuer les pesticides

Pour créer des variétés nécessitant moins de pesticides, l'Institut national de la recherche agronomique (Inra), mène des travaux sur la description du génome de la pomme, d'une précision sans précédent.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 14/06/2017 à 00:00

Commenter

Partager :

Un consortium international mené par l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) a abouti à une composition du génome de la pomme d’une très haute précision. Les résultats de ce travail ont été publiés dans Nature Genetics le 5 juin 2017.

En s’appuyant sur une carte génétique à haute densité de marqueurs, les chercheurs ont pu conduire des études épigénétiques, autrement dit, sur la transmission d’information indépendamment de la séquence de l’ADN. Cela leur a permis de mettre en évidence que certaines marques épigénétiques peuvent influencer le développement, et donc la taille du fruit.

L’Inra évoque, à propos du génome obtenu, un outil indispensable pour la communauté scientifique travaillant sur l’amélioration de la pomme. Selon l’institut, « il va permettre d’accélérer la création de nouvelles variétés plus résistantes pour réduire l’utilisation de pesticides, pour améliorer la qualité des pommes ou encore pour adapter ces variétés aux contraintes de l’environnement et au changement climatique. »

 

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *