Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Le protocole d’homologation des pesticides en Europe en cours d’évaluation

Politique

Gaspillage : l’Europe définit les « déchets alimentaires » et liste les leviers pour les limiter

Cultures

Cité du Siècle vert : histoire et raison d’être des pesticides, exposées pour 15 jours à Paris

Politique

Levée de boucliers contre le Plan pesticides

Politique

Néonicotinoïdes : l’Europe dit stop sauf pour les serres

Élevage

Viande bio : doubler la production d’ici à 2022

Pour dynamiser la consommation et la conversion d'éleveurs au bio, les filières concernées misent sur une multiplication par deux de la production de viandes issues de l'agriculture biologique.

Par Eloi Pailloux - Publié le 08/03/2018 à 15:06

Commenter

Partager :

Dans le cadre des États généraux de l’alimentation, le gouvernement a demandé fin 2017 des « plans de filière ». Chaque secteur agro-alimentaire devait poser des objectifs de progression en termes économique, environnemental et social, ainsi que les leviers pour y parvenir. L’association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev) et l’interprofession nationale porcine (Inaporc) se sont fixés un cap pour 2022 : produire deux fois plus de viandes bio.

Distributeurs et éleveurs main dans la main : une tendance à consolider

L’une des clés pour y parvenir ? Des distributeurs qui s’engagent à acheter les produits des éleveurs sur la durée, à un prix fixe et rémunérateur, c’est-à-dire qui couvre les coûts de production. Les exploitations travaillent dans un plus grand confort, ce qui leur permet de mieux veiller au respect des critères de durabilité, parfois au-delà du cahier des charge bio.

Des initiatives depuis 1995

Certaines initiatives, déjà mises en place, sont citées comme des exemples à suivre. Celle qui unit l’Union des éleveurs bio (Unebio), Auchan et l’industriel Elivia date de 1995. Plus récents, mais déjà bien structurés autours d’engagements précis : le partenariat entre Biocoop et cinq groupements de producteurs avec la marque Ensemble, depuis 2006 ; et la contractualisation entre l’association Les porcs bio de France (LPBF) et Système U, depuis 2013.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *