Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Biodiversité

La biodiversité européenne continue de décliner de manière « continue et préoccupante »

Cultures

L’Occitanie avance sur la structuration de la filière légumineuses

Alimentation

Agribalyse souligne les limites de l’impact environnemental de l’alimentation

Modes de production

Ynsect construit la plus grande ferme verticale du monde

Politique

Betterave, les députés valident des dérogations pour les néonicotinoïdes

Pesticides

5 400 pesticides domestiques dans les placards des ménages français

Les pesticides ne sont pas réservés aux cultures agricoles ! C'est ce que vient souligner l'étude Pesti'Home, menée par l'Anses et consacrée aux usages de pesticides « domestiques », utilisés par les ménages. Trois quarts d'entre eux ont recours à ce type de produits, en particulier aux herbicides.

Par Eloi Pailloux - Publié le 10/10/2019 à 17:02

Commenter

Partager :

Alors que l’agriculture est pointée du doigt sur le dossier des pesticides, et que les démarches consistant à chercher des molécules phytosanitaires dans les cheveux ou les urines se multiplient, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) publie une étude dédiée aux pesticides « domestiques », Pesti’Home. Ce travail, dévoilé le 7 octobre, apporte de nouveaux éléments de réflexion sur l’exposition des citoyens à ces substances chimiques.

Mieux informer les citoyens

L’Anses a sondé plus de 1500 ménages, et recensé chez ces derniers pas moins de… 5400 produits. Au total, ce sont 75 % des Français interrogés qui affirment avoir utilisé au moins un de ces pesticides domestiques dans l’année qui a précédé l’enquête, menée en 2014. Les produits les plus utilisés sont les insecticides (par 84 % des ménages), qu’ils agissent contre les insectes volants, rampants ou les parasites des animaux de compagnie. Viennent ensuite les herbicides (22 %) et les produits contre les maladies des plantes d’extérieur (20 %) et les répulsifs cutanés humains, notamment contre les moustiques (12 %).

Pour limiter les risques liés à ces produits, pour les citoyens, l’Anses émet deux préconisations : mieux informer sur les conditions d’utilisation et les modalités d’élimination des produits, et mieux évaluer les expositions et les risques liés aux usages de pesticides à domicile.

Ils vous intéresseront peut-être

9 réponses sur “5 400 pesticides domestiques dans les placards des ménages français”

Répondre à guyot Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *