Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Le label « Zéro résidu de pesticides » revendique un déploiement positif après moins de deux ans

Pesticides

Riverains et pesticides, dix-huit départements ont leur charte de bon voisinage

Climat

Rémi, agriculteur participant à la Convention citoyenne pour le climat : « Je n’ai pas hésité une seconde ! »

Communication

#AgriLoving, la campagne de communication positive au ton décalé

Modes de production

« Les pouvoirs publics doivent nous laisser la possibilité d’adopter des critères environnementaux »

800 exploitations concernées par les mesures du groupe Bel pour un lait durable

Par Laure Hänggi - Publié le 13/11/2019 à 18:33

Commenter

Partager :

La démarche avait été initiée en 2017. Le groupe Bel et l’Association des producteurs Bel de l’Ouest (APBO) ont annoncé, le 5 novembre, renouveler leur accord « garant d’un modèle rémunérateur et durable ». Celui-ci garantit aux 800 exploitations de l’APBO, produisant 400 millions de litres de lait, un prix annuel minimum de 371 euros pour 1000 litres, en 2020. Celui-ci est composé d’un tarif de base de 350 €, qui pourra être revalorisé via deux primes : une de 6 € par 1000 litres pour la mise des vaches aux pâturages, et une de 15 euros par 1000 litres pour une alimentation sans OGM. À cela s’ajoutera la valorisation de la qualité réelle du lait en matières grasses et protéiques. En 2019, en tenant compte de l’ensemble de ces éléments, le prix effectivement payé par Bel aux producteurs de l’APBO était de 395 euros pour 1 000 litres, un prix 11 % au-dessus du prix moyen du lait conventionnel français.

Les deux structures souhaitent, par ailleurs, réduire de 20 % les émissions carbone de l’amont laitier par tonne de produit fini d’ici à 2030. Dans ce cadre, l’APBO porte un projet collectif de fermes candidates au « Label Bas Carbone ». Bel soutiendra ce projet en se portant candidat au rachat des crédits « carbone » des éleveurs de l’APBO. L.H.

Ils vous intéresseront peut-être

2 réponses sur “800 exploitations concernées par les mesures du groupe Bel pour un lait durable”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *