Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Labels

Plus de 8000 exploitations certifiées HVE en 2020

Agro-écologie

Af-Ter, lancement d’un fonds de financement pour l’agroforesterie

Alimentation

Open Agrifood souhaite un ministère de l’Alimentation collectif

Alimentation

Le ministre de l’Agriculture signe une charte de mise en avant des produits frais et locaux

Initiative

Avec Cultivons demain, objectif 1 milliard d’euros pour adapter l’agriculture au changement climatique

Agro-écologie

Af-Ter, lancement d’un fonds de financement pour l’agroforesterie

Pour faciliter le mécénat d'entreprise envers les agriculteurs en transition, l'Association française d'agroforesterie a lancé, le 16 novembre, le fonds de financement Af-ter. La plantation d'arbres et des actions de sensibilisation sont prévues. L'objectif est de pouvoir financer un projet par jour en 2021. 

Par Laure Hänggi - Publié le 19/11/2020 à 11:12

Commenter

Partager :

Dans le cadre du plan de relance, l’agroforesterie bénéficie d’une enveloppe de 50 millions d’euros. Pour aller encore plus loin, l’Association française d’agroforesterie (Afaf) a annoncé, le 16 novembre, le lancement d’un fonds de financement AF-TER (AgroForesterie et TERritoire) « pour soutenir les agriculteurs en transition ». Cette campagne de mécénat vise les entreprises. Celles-ci sont invitées à se rendre sur le site du fonds pour sélectionner le ou les projets qu’elles souhaitent soutenir. L’objectif pour 2021 est « un jour, un agriculture, un territoire », c’est-à-dire 365 projets financés dans l’année. L’ambition affichée est d’engager une transition collective dans les territoires, pour répondre aux enjeux climatiques, économiques et de gestion des ressources naturelles.

Trois ans d’accompagnement

Concrètement, les fonds récoltés seront répartis ainsi : 70 % pour la plantation d’arbres, et 30 % dans des actions de sensibilisation du grand public. Chaque agriculteur sera accompagné pendant trois ans. Des indicateurs et des visites sur place devront permettre aux financeurs de suivre l’avancer des travaux subventionnés.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *