Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Portrait – Magali Ardiley, médiatrice d’un bon voisinage

Élevage

Portrait – Nicolas de Boishebert, J’irai couver chez vous

Politique

« Une femme à la tête de la FNSEA, un progrès que je n’imaginais pas dans les années 80 », Édith Cresson

Politique

Pesticides et biodiversité, la Commission européenne veut renforcer son action pour atteindre ses objectifs en 2030

Initiative

« Portrait – Rémi Dumas, chasseur de tête »

Modes de production

Avec l’agroforesterie, La Poste se veut facteur de durabilité

Dans une exploitation céréalière de la Beauce, La Poste et la fondation Goodplanet soutiennent un projet d'agroforesterie. Plus de 200 arbres vont être plantés sur deux hectares.

Par Eloi Pailloux - Publié le 14/04/2022 à 16:15

Commenter

Partager :

Autour des céréales et du colza : des arbres. C’est le principe de l’agroforesterie, et c’est le projet que soutiennent ensemble La Poste et la fondation Goodplanet, dans la commune Les Villages Vovéens (Eure-et-Loir). Des représentants des deux partenaires se sont rendus sur la ferme d’Yves Gauthier, agriculteur et bénéficiaire de leur accompagnement, le 17 mars pour en donner le coup d’envoi. Pas moins de 215 arbres seront plantés sur deux hectares, de six essences différentes, en particuliers des noyers, des charmes et pommiers.

Des cultures sous le charme

En plaine céréalière de Beauce, les arbres font défaut. Faute de protection, les parcelles sont érodées par le vent, si bien qu’en 40 ans, le niveau des sols a perdu 20 centimètres. La monotonie des paysages et l’absence de diversité végétale limite la biodiversité. Et l’ensemble de ces phénomènes entraînent un appauvrissement de la terre et une baisse de sa fertilité. Yves Gauthier, installé en 1980, s’évertue à inverser la tendance : il a opté pour l’agriculture de conservation des sols, s’est converti à l’agriculture biologique, et opte donc désormais pour l’agroforesterie.

Neutralité carbone, au calendrier de La Poste depuis 2012

Yves Gauthier entre, avec cette démarche, dans le cadre des projets d’agroforesterie soutenus par la Fondation GoodPlanet, en partenariat avec l’Association Française d’Agroforesterie (Afaf) et donc La Poste. En tout, à travers six projets gérés en commun, plus de 4 000 arbres et arbustes doivent être plantés en association avec des cultures ou de l’élevage, dans différentes régions de France. Pour La Poste, c’est une manière de contribuer à son engagement, initié en 2012, en direction de la neutralité carbone, les arbres contribuant à stocker du carbone dans les sols.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.