Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Labels

Le commerce équitable connaît une croissance « exceptionnelle » en 2018

Biodiversité

Un rapport d’experts alerte sur l’érosion de la biodiversité (IPBES)

Alimentation

Approvisionnement en restauration collective, le privé a aussi un rôle à jouer

Politique

Transition écologique, un Grand débat mais de petites mesures, selon les ONG environnementales

Communication

Agriculture et fake news scientifiques, une tendance difficile à enrayer

Biocarburants : un guide pratique pour passer au superéthanol

Par Laure Hänggi - Publié le 19/02/2019 à 16:32

Commenter

Partager :

Fabriqué à partir de betterave, de blé et de maïs, le bioéthanol a le vent en poupe. Sa proportion atteint les 85 % dans le superéthanol E85. Ce biocarburant bénéficie d’une faible taxation, lui permettant d’afficher un prix à la pompe deux fois moins élevé que les autres carburants (0,70 €/l). Un prix qui a de quoi faire de l’œil aux automobilistes. Mais dans les faits, le choix du superéthanol est-il un pari gagnant, en termes de coût et de réduction des émissions ? Un guide rédigé par 60 millions de consommateurs fait le point sur la question. L’article précise ainsi que l’E85 permettrait de réduire les émissions globales de CO2 de 50 % par rapport au sans-plomb. Quant à l’aspect financier, si le coût de l’installation d’un boîtier est non-négligeable, les économies réalisées à la pompe le sont tout autant. Les conducteurs qui roulent peu mettront deux, voire trois ans pour le rentabiliser, précise le document.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *