Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Biodiversité

La biodiversité européenne continue de décliner de manière « continue et préoccupante »

Cultures

L’Occitanie avance sur la structuration de la filière légumineuses

Alimentation

Agribalyse souligne les limites de l’impact environnemental de l’alimentation

Modes de production

Ynsect construit la plus grande ferme verticale du monde

Politique

Betterave, les députés valident des dérogations pour les néonicotinoïdes

Nouvelles technologies

Biotechnologies végétales, nécessaires pour relancer l’agriculture selon l’AFBV

Le ministre de l’Agriculture a annoncé, le 3 septembre, une enveloppe de 1,2 milliard d’euros pour le volet agricole du plan de relance. La transition agroécologique est au cœur des mesures annoncées. Mais pour l’Association française des biotechnologies végétales (AFBV), ce redressement sera « impossible » sans avoir recours à ces technologies.

Par Laure Hänggi - Publié le 17/09/2020 à 17:16

Commenter

Partager :

La transition agroécologique, la souveraineté alimentaire et l’adaptation au changement climatique sont les trois fils rouges du volet agricole du plan de relance. Il est doté d’une enveloppe de 1,2 milliard d’euros. Des mesures sont prévues pour soutenir la recherche pour des plantes et semences plus résistantes, aux pressions et aux aléas climatiques. Mais, pour l’Association française des biotechnologies végétales, le rôle de ces technologies n’est pas précisé, alors même que « le gouvernement déclare en même temps vouloir faire des biotechnologies une filière industrielle prioritaire ». Dans un communiqué du 14 septembre, l’AFBV souligne le potentiel de ces biotechnologies pour, selon elle, atteindre les objectifs du plan de relance.

Adapter la réglementation européenne

« Notre souveraineté alimentaire dépend directement de notre souveraineté semencière. La réussite du plan en faveur de l’indépendance protéique par exemple reposera en grande partie sur des avancées de notre génétique végétale », insiste l’association. Cette dernière rappelle également qu’une agricultrice moins dépendante aux produits phytosanitaires, plus résiliente face aux pressions et au stress hydrique, mais restant compétitive, dépendra du progrès génétique. « Sans [ces biotechologies végétales] ce sera mission impossible pour la réussite du plan de relance de l’agriculture », regrette l’AFBV. Dans ce sens, cette dernière renouvelle son appel pour que l’Europe « adopte rapidement une réglementation sur les biotechnologies, en phase avec les progrès scientifiques, permettant de maintenir la compétitivité de nos agricultures dans le monde ».

Ils vous intéresseront peut-être

Une pensée sur “Biotechnologies végétales, nécessaires pour relancer l’agriculture selon l’AFBV”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *