Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Riverains et pesticides, dix-huit départements ont leur charte de bon voisinage

Climat

Rémi, agriculteur participant à la Convention citoyenne pour le climat : « Je n’ai pas hésité une seconde ! »

Communication

#AgriLoving, la campagne de communication positive au ton décalé

Modes de production

« Les pouvoirs publics doivent nous laisser la possibilité d’adopter des critères environnementaux »

Nouvelles technologies

« La nutrition n’est pas le seul critère de choix lors de l’achat », Laurent Pasquier, co-fondateur de C’est qui le patron ?!

Élevage

Canicule, il fait chaud aussi dans la bétaillère

La réglementation européenne sur le transport des animaux par de fortes températures pourrait évoluer. Selon Bruxelles, il existe encore trop de mauvaises pratiques dans les États membres. Le sujet était au menu du conseil des ministres européens de l'Agriculture, le 15 juillet.

Par Stéphanie Ayrault - Publié le 23/07/2019 à 14:59

Commenter

Partager :

Ce n’est pas l’aspect le plus évoqué lors des grandes chaleurs. Le bien-être des animaux d’élevage, dans les transports lors des épisodes de canicule, pose pourtant question. En ce début d’été très chaud, la Commission européenne juge insuffisantes les démarches, en la matière, des États-membres. Lesquels ont abordé le sujet, via leurs ministres de l’Agriculture, rassemblés en conseil le 15 juillet.

Vers une réglementation harmonisée en Europe

Les ministres ont fait valoir leurs efforts. Didier Guillaume a ainsi rappelé qu’en France, depuis 2016, le transport des animaux sur de longues distances n’est pas autorisé par des températures supérieures à 30 °C. Même plafond pour les Pays-Bas, qui limite la durée à huit heures. Le ministre espagnol indique un renforcement des contrôles de température aux péages entre le 11 juillet et le 15 septembre.

Les États-membre, enfin, ont surtout appelé la Commission européenne à légiférer en la matière pour harmoniser les pratiques dans l’UE. Un modèle semble séduire la majorité : limitation de transport à huit heures si le thermomètre affiche plus de 30 °C.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *