Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Élevage

Peste porcine africaine : pour préserver ses élevages, la France ferme ses frontières… aux sangliers

Politique

Pesticides et ZNT, le monde agricole insatisfait menace de représailles contre… les stations d’épuration

Pesticides

Derrière la hausse des ventes de pesticides en 2018, plusieurs explications et tendances

Rétrospective

2019, une année d’actualité agricole sur notre site

Politique

Pesticides, insatisfaction générale sur les « zones de non traitement » fixées par le gouvernement

Cent IGP européennes vont bénéficier d’une protection en Chine

Par Eloi Pailloux - Publié le 07/11/2019 à 13:42

Commenter

Partager :

Qu’ont en commun la feta, le prosciutto ou les pruneaux d’Agen ? Tous ces produits emblématiques de leurs terroirs sont concernés par l’accord bilatéral, trouvé le 6 novembre, entre l’Union européenne et la Chine. Celui-ci protège 100 indications géographiques européennes en Chine, et 100 IG chinoises dans l’UE. « C’est une opération bénéfique pour tout le monde ; elle renforce nos relations commerciales et est avantageuse pour les secteurs agricole et alimentaire et les consommateurs des deux parties à l’accord », se réjouit Phil Hogan, le commissaire européen charge de l’agriculture. La Chine est en effet la deuxième destination des exportations de produits européens protégés par une IG, soit 9 % de leur valeur. 24 produits français sont concernés par cet accord, essentiellement des vins et des spiritueux (Beaujolais, Calvados, Languedoc…), mais aussi le pruneaux d’Agen, le Comté ou le Roquefort.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *