Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Pesticides et biodiversité, la Commission européenne veut renforcer son action pour atteindre ses objectifs en 2030

Initiative

« Portrait – Rémi Dumas, chasseur de tête »

Alimentation

Les chèques alimentaires peuvent-ils conjuguer pouvoir d’achat et made in France ?

Alimentation

En dépassant les 2 milliards d’euros de vente, le commerce équitable franchit un cap inédit en France

Élevage

Réchauffement climatique, la poule déploie ses allèles

Alimentation

Changer de régime pour réduire son empreinte carbone

Moins de viandes, de poissons sauvages, de pâtes et de pain… Plus de légumes, de céréales, de légumineuses. Ce sont les préconisations de l'ONG WWF pour réduire l'impact carbone de l'alimentation des ménages Français.

Par Eloi Pailloux - Publié le 09/11/2017 à 17:21

Commenter

Partager :

Réduire de 38% l’impact carbone de son caddy, tout en consommant 50 % d’aliments labellisés et à prix constant. Le WWF propose aux Français de faire évoluer leurs habitudes alimentaires et d’opter pour un régime flexitarien dont la qualité nutritionnelle est classée « A », selon l’approche du Nutri-Score. L’évolution, par rapport au panier standard actuel, implique :

– une diminution de la viande (-31 %),

– une diminution des poissons sauvages (-40%),

– une diminution des produits transformés industriels, gras, salés et sucrés (-69%),

– une diminution des produits à base de farines raffinées (pâtes, pain, etc.) au profit de farines complètes (-46%),

– une augmentation de la part de légumes, céréales et légumineuses (95%).

Concrètement, ce régime revient à passer de six repas par semaine avec de la viande, à quatre, et d’un repas par jour avec des produits transformés à seulement deux repas par semaine.

Consulter l’infographie.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.