Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Communication

Les laiteries ouvrent leurs portes au grand public jusqu’au 5 juin

Politique

Bio, bien-être animal, OGM, pesticides… l’opinion des Français éclairée par un sondage

Labels

Le commerce équitable connaît une croissance « exceptionnelle » en 2018

Biodiversité

Un rapport d’experts alerte sur l’érosion de la biodiversité (IPBES)

Communication

Agriculture et fake news scientifiques, une tendance difficile à enrayer

Bio

Contaminants : 60 millions de consommateurs teste les produits bio importés

Le magazine 60 Millions de consommateurs s'intéresse à la présence de contaminants dans les produits bio importés en France. La revue fait état de résultats « globalement bons », notamment pour ce qui concerne les pesticides.

Par Eloi Pailloux - Publié le 29/03/2018 à 17:14

Commenter

Partager :

60 Millions de consommateurs s’intéresse, dans son édition d’avril 2018, à la qualité des produits bio importés par la France. Parce que la production française ne suit pas, ou parce que certains produits ne sont pas adaptés à l’agriculture française, 30 % des denrées biologiques consommées par les français sont importées, de l’Union européenne ou de plus loin.

Pesticides : 96 % des produits dans les clous

La revue a analysé sept familles de produits bio d’épicerie largement importés : le riz, le café, le chocolat, le quinoa, le sucre de canne, l’huile d’olive et le miel. Plusieurs centaines de substances indésirables, dont certains pesticides et résidus vétérinaires, ont été traqués dans les 74 produits d’origines diverses. Verdict : les résultats s’avèrent « globalement bons ». 96 % des références présentent des niveaux de pesticides nuls ou si faibles qu’ils ne remettent pas en cause la certification bio selon le magazine.

Les auteurs de l’étude estiment toutefois que le respect de la limite maximale de résidus (LMR), dans la très grande majorité des cas, n’est pas tout à fait significative. « Cette LMR est haute, puisque c’est la même que celle appliquée aux produits conventionnels. C’est pourquoi 60 Millions réclame la mise en place d’une limite réglementaire plus exigeante pour les produits bio. »

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *