Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

La baguette à 29 centimes de Leclerc ne passe pas au sein du secteur agricole

Élevage

Élevages d’insectes, un secteur qui grouille de perspectives

Politique

12 M€ supplémentaires par an pour prévenir le mal-être des agriculteurs

Pesticides

Le Gouvernement présente son plan pollinisateurs pour les cinq prochaines années

Politique

Innovation, 877,5 M€ mobilisés pour l’agroécologie et l’alimentation durable

Alimentation

Eco-score, un premier retour sur la perception des consommateurs

L'affichage environnemental, pour les produits alimentaires, est au cœur de l'actualité. Alors que les pouvoirs publics cherchent le bon modèle, différentes propositions sont déjà en test. L'enseigne Carrefour présente ainsi, le 30 novembre, les conclusions d'une étude sur l'Eco-score, et se projette déjà sur le Planet-score.

Par Eloi Pailloux - Publié le 02/12/2021 à 12:09

Commenter

Partager :

Au mois de juin, Carrefour annonçait le déploiement de l’Eco-score sur son site d’achats en ligne, pour les produits alimentaires commercialisés sous marques nationales et marques distributeurs. L’enseigne propose un premier bilan de cette expérience à travers deux études menées auprès d’un échantillon représentatif de ses clients.

Susceptible de changer les habitudes

Les conclusions, rendues publiques le 30 novembre, montre que 88 % des sondés voient l’Eco-score comme une « mesure positive ». La même expérimentation révèle que huit sondés sur dix (79 %) considèrent que l’Eco-score pourrait les inciter à revoir leurs habitudes pour privilégier des choix plus responsables.

Cap sur le Planet-score

Pour autant, les consommateurs interrogés ne prennent pas forcément pour argent comptant le verdict de cet affichage : dans 37 % des cas, ils s’étonnent de l’information proposée, et 72 % d’entre eux se disent demandeurs de détails sur la méthodologie de calcul de ce score. Et quand ce calcul leur est expliqué, ils ont à redire sur les critères mis en avant par l’Eco-score : selon eux, le bien-être animal, la présence de pesticides et le mode d’élevage devraient être davantage valorisés.

Carrefour compte aller plus loin dans ses expérimentations de notation environnementale en analysant la faisabilité technique et la compréhension du Planet-score, un affichage déjà testé par neuf enseignes, sur 150 produits.

Ils vous intéresseront peut-être

Une pensée sur “Eco-score, un premier retour sur la perception des consommateurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *