Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Pesticides et protection des riverains, la polémique pulvérise des records d’agitation médiatique

Pesticides

Fongicides SDHI, entretien avec Gérard Lasfargues, directeur général délégué du pôle sciences pour l’expertise de l’Anses

Bio

Le bio devrait continuer à progresser, mais reste concentré sur relativement peu de consommateurs

Initiative

Élevage, quand les élèves de lycées agricoles s’adressent à ceux des filières générales

Pesticides

Le maire qui souhaitait limiter les pesticides près des habitations de son village débouté par la justice

Initiative

Élevage, quand les élèves de lycées agricoles s’adressent à ceux des filières générales

Inviter les lycéens de l'enseignement agricole à créer des outils pédagogiques ludiques, sur l'élevage, pour leurs collègues des filières générales. C'est l'objectif du concours lancé au début du mois de septembre par le groupement d'intérêt scientifique (GIS) Avenir Élevages.

Par Eloi Pailloux - Publié le 09/09/2019 à 16:28

Commenter

Partager :

« Dans toutes les études, on se rend compte que, au-delà de la perception, les connaissances mêmes sur l’élevage diminuent », explique Alizée Chouteau, en charge du groupe de travail « Enseigner l’élevage » au sein du GIS Avenir Élevages.

Des jeux de plateau, de cartes ou en ligne, pensés par des lycéens agricoles pour les filières générales, et qui parlent d’élevage. C’est le principe du concours lancé par le groupement d’intérêt scientifique (GIS) Avenir Élevages (1), dont les inscriptions sont ouvertes depuis le début du mois de septembre 2019. Chaque équipe participante est invitée à élaborer un « serious game » (comprendre un jeu à vocation éducative, informative), pour expliquer à un public non-averti un aspect, au choix, des filières animales : l’élevage des animaux, les animaux dans la ferme et les filières, élevage et terroir, élevage et environnement.

L’élevage, « anecdotique » dans les manuels scolaires

Ce concours est l’aboutissement d’une démarche initiée il y a près de deux ans, lors de la mise en route effective du groupe de travail « Enseigner l’élevage », au sein du GIS Avenir Élevages. Première mission de la structure : faire un état des lieux des informations relayées dans les manuels scolaires des filières générales, sur l’élevage et l’agriculture. « Nous nous sommes aperçus qu’il y avait des informations erronées, mais aussi que le sujet de l’élevage était très anecdotique et pas toujours bien traité, à mon sens », explique Alizée Chouteau, en charge du groupe de travail en question.

Suite à la réforme du lycée, prenant effet lors de la rentrée 2019, la majorité des programmes concernant l’élevage se sont concentrés en classe de seconde, via l’étude des agrosystèmes. « Peut mieux faire, sur la forme comme sur le fond », résume Alizée Chouteau.

« Savoir ce qu’on mange et d’où cela vient sont des connaissances de base »

Un travail d’enquête a également été mené auprès des lycéens et de leurs enseignants. « L’agriculture est souvent un sujet qui passe à la trappe et les enseignants n’ont que rarement les connaissances techniques pour l’enseigner », reconnaît Alizée Chouteau. Le groupe de travail a déjà réalisé et mis à disposition sur un site dédié un document de synthèse pour les enseignants, afin de leur fournir des ressources pédagogiques vulgarisées. Mais le groupe veut aller plus loin, en proposant des ressources ludiques. « Plutôt que de le faire dans notre coin, nous pensions qu’il était plus intéressant de rapprocher les filières et faire en sorte que des jeunes parlent à d’autres jeunes », indique Alizée Chouteau.

Selon elle, le manque de connaissances du grand public participe à la mauvaise perception que celui-ci peut avoir de l’élevage. « Pourtant, savoir ce qu’on mange et d’où cela vient devraient être des connaissances de base », plaide-t-elle. Les inscriptions au concours sont ouvertes jusqu’au 13 décembre 2019. La remise des prix aura lieu lors du prochain Salon de l’agriculture, fin février 2020. Toutes les informations sur le règlement sont à retrouver ici.

(1) Le Gis est un groupement où collaborent, sur une thématique spécifique, une large diversité de partenaires, tels que des organismes de recherche et d’enseignement supérieur, des instituts techniques, des inter-professions et des chambres d’agriculture.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *