Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Cultures

La lavande a pratiquement doublé ses surfaces françaises en dix ans

Abeilles

Un projet de décret éclaircit l’origine des différents miels en cas de mélange

Modes de production

Coup de froid pour les partisans des serres chauffées en bio

Modes de production

Serres chauffées en bio, ultimes passes d’armes entre partisans et opposants avant la décision de l’Inao

Alimentation

Restauration collective, Montreuil (93) veut 70 % de bio dans les assiettes

cereales

Des pâtes, des pâtes… oui, mais sans pesticides (y compris autorisés en bio !)

Parce que les pesticides autorisés en bio restent des pesticides, la marque Alpina Savoie a décidé de s'en passer totalement sur ses blés. Objectifs : proposer des pâtes sans résidu de pesticides, et mesurer les bienfaits de cette filière sur la biodiversité.

Par Eloi Pailloux - Publié le 21/06/2019 à 14:57

Commenter

Partager :

Photo Tour du Valat

Alpina Savoie veut montrer pâte verte. Cette marque propose désormais des pâtes « Bio de France garanties zéro résidu de pesticides ». Une garantie qui est validée par une technique simple : n’utiliser aucun pesticide, y compris ceux qui sont autorisés en bio. Pour les responsables d’Alpina Savoie, l’objectif est de dépasser les débats parfois soulevés autour du bio, et notamment « les disparités de qualité et d’impacts environnementaux entre différents produits issus de l’agriculture biologique ».

Mesurer les effets de ces pratiques sur la biodiversité

La marque s’impose cet impératif de résultat, et s’en donne les moyens. « À chaque étape de production, le blé puis les pâtes font l’objet de contrôles », précise-t-on du côté d’Alpina Savoie. Qui indique que les agriculteurs auprès desquelles elles s’approvisionnent ont mis au point des techniques culturales permettant de se passer de ces pesticides bio.

« La Camargue, où est produit notre blé dur, profite à la base de conditions climatiques favorables, explique un responsable de la marque. Les agriculteurs de la filière ont mis en place, en plus, des systèmes de rotation des cultures, un levier agronomique fondamental, permettant de maintenir la fertilité des sols, de maîtriser l’apparition des bioagresseurs, tout en maintenant de bons rendements. »

Une soixantaine de producteurs impliqués

Ce produit est le fruit d’une démarche de filière très marquée, puisque Alpina Savoie consomme 95 % du blé dur bio produit en France, essentiellement sur la région. Une soixantaine d’agriculteurs sont impliqués, avec un système de primes adaptées chaque année, pour compenser l’éventuel déficit de productivité lié aux mesures techniques déployées.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’un programme « biodiversité » plus global. L’entreprise lance également une action de mécénat pour mieux évaluer les impacts de cette filière sur la biodiversité de la Camargue et soutenir des actions en faveur de sa régénération. Une étude sera menée sur trois ans pour comprendre dans quelles mesures la culture de blé dur bio « vierge de tout pesticide » favorise la restauration des écosystèmes.

Ils vous intéresseront peut-être

2 réponses sur “Des pâtes, des pâtes… oui, mais sans pesticides (y compris autorisés en bio !)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *