Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Pesticides et protection des riverains, la polémique pulvérise des records d’agitation médiatique

Pesticides

Fongicides SDHI, entretien avec Gérard Lasfargues, directeur général délégué du pôle sciences pour l’expertise de l’Anses

Bio

Le bio devrait continuer à progresser, mais reste concentré sur relativement peu de consommateurs

Initiative

Élevage, quand les élèves de lycées agricoles s’adressent à ceux des filières générales

Pesticides

Le maire qui souhaitait limiter les pesticides près des habitations de son village débouté par la justice

vins-et-autres-boissons

La France rassemble tous les ingrédients pour un whisky tricolore

Vieille de seulement 32 ans, la filière de whisky français connait un essor important. Elle compte aujourd'hui 87 marques, et est désormais intégrée au prestigieux Concours général agricole. Découverte.

Par Eloi Pailloux - Publié le 08/08/2019 à 17:44

Commenter

Partager :

Ce n’est pas la production la plus franchouillarde qui vienne à l’esprit : la filière du whisky français se porte néanmoins à merveille. Alors que 75 distilleries sont actuellement en activité, elles devraient être 90 d’ici à la fin de l’année 2020. Ce débouché est pourtant relativement récent : si le whisky est arrivé en France après la Seconde Guerre mondiale, via les importations issues d’Amérique, il aura fallu attendre 1987 pour la commercialisation de bouteilles « made in France ».

Un débouché pour tous types de céréales

La France représente un berceau idéal pour ce breuvage : selon les représentants de cette filière, il s’agit du seul pays au monde disposant sur son territoire de tous les éléments nécessaires à la fabrication du whisky : céréales, distilleries et distillateurs, tonnelleries. Une particularité ? Le cahier des charges du whisky français ouvre la porte à la distillation du whisky à partir de toutes les céréales produites en France. Dans tous les cas, la traçabilité est soignée pour pouvoir garantir au consommateur l’origine de la culture.

Un doigt de whisky au Concours général agricole

Le Concours générale agricole, organisé chaque année lors du Salon de l’agriculture, a su capter l’essor de cette production. Depuis 2014, trois catégories dédiées sont ouvertes dans le cadre du concours : une pour les whiskys bretons et alsaciens, les deux principales régions productrices, et une pour les autres origines. En 2019, 14 médailles ont été décernées, dont onze en or.

Une mise en lumière qui devrait entretenir le cercle vertueux pour le whisky, selon Philippe Jugé, directeur de la Fédération du Whisky de France : « Le concours est une vraie opportunité de visibilité et de pédagogie sur la typicité française de production du whisky. Les médailles du Concours général agricole apportent de la reconnaissance aux petits producteurs et sont également une clé d’entrée pour l’export. »

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *