Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Le label « Zéro résidu de pesticides » revendique un déploiement positif après moins de deux ans

Pesticides

Riverains et pesticides, dix-huit départements ont leur charte de bon voisinage

Climat

Rémi, agriculteur participant à la Convention citoyenne pour le climat : « Je n’ai pas hésité une seconde ! »

Communication

#AgriLoving, la campagne de communication positive au ton décalé

Modes de production

« Les pouvoirs publics doivent nous laisser la possibilité d’adopter des critères environnementaux »

fruits-et-legumes

L’AOP Pomme du Limousin se met au vert

Seule pomme a bénéficié d'une AOP en France, la Pomme du Limousin affiche ses ambitions pour être plus durable. La filière a adopté une feuille de route pour l'horizon 2021 dans ce sens. L'agrandissements des surfaces en bio, la fin du désherbage mécanique ou 100 % d'exploitations certifiées HVE font partie des objectifs affichés.

Par Eloi Pailloux - Publié le 13/11/2019 à 18:45

Commenter

Partager :

Photo : AOP Pomme du Limousin

Les démarches pour accroître la durabilité des exploitations de pomme se font de plus en plus nombreuses. Lors d’un point de rentrée, l’Association nationale pomme-poire (ANPP) confirmait cette tendance, et rappelait l’objectif de la filière d’atteindre 50 % des exploitations certifiées Haute valeur environnementale (HVE) à l’horizon 2022. Illustration de ce phénomène, l’initiative pris tout récemment par la Pomme du Limousin. Cultivée sur 2300 hectares de verger par 200 producteurs, celle-ci est présente dans quatre départements (Corrèze, Creuse, Dordogne, Haute-Vienne). Seule pomme de France a bénéficié d’une AOP, depuis 2007, cette filière a adopté un « programme environnemental et sociétal pour l’horizon 2021 ». Ces mesures doivent également permettre de mieux répondre aux attentes sociétales.

100 % de surfaces HVE d’ici à 2020

Le premier objectif fixé concerne le désherbage des surfaces. La feuille de route indique que ces dernières devront totalement être désherbées mécaniquement, et donc sans pesticides, dès la récolte 2021 (et 30 % dès aujourd’hui). Cette initiative sera accompagnée d’un accroissement des surfaces en bio, qui devront représenter 30 % des vergers d’ici à 2022. Soit 10 points de plus qu’actuellement. Le deuxième objectif concerne la préservation de la biodiversité. L’axe principal d’action est la labellisation de 100 % des surfaces Haute valeur environnementale (HVE) d’ici à 2020. Le programme prévoit également plusieurs aménagements, tels que l’installation de 50 km de haies d’ici à 2022, l’augmentation de 10 % des jachères fleuries dès 2020 et l’implantation de 800 nouvelles ruches sédentaires, portant leur nombre à 2500 sur toute la zone AOP.

Maintenir l’emploi dans les vergers

En répondant aux attentes des consommateurs, et en valorisant davantage sa production, l’AOP Pomme du Limousin a également pour ambition de maintenir l’activité de ses 200 pomiculteurs, et des 2000 emplois associés. « Le savoir-faire des hommes et des femmes de la filière est primordial, ils ont su tirer profit des rendements réduits par le climat rude du Limousin pour miser sur une haute qualité de fruits », indique ainsi la feuille de route. Afin de promouvoir ses efforts, la filière a renforcé ses outils de communication digitale, via un nouveau site web et une application mobile. Cette dernière, « La route de la Pomme du Limousin » propose un parcours de balade permettant d’aller à la rencontre des différents acteurs de la filière.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *