Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Pesticides et riverains, le Conseil d’État refuse d’annuler l’arrêté du gouvernement en urgence

Initiative

Bien-être animal, de plus en plus d’acteurs s’investissent dans un système d’étiquetage

Labels

La génération Y veut des aliments qui ont du sens, sans plébisciter le bio

Élevage

Guillaume annonce la fin de la castration des porcelets et du broyage des poussins pour 2021

Pesticides

Derrière la hausse des ventes de pesticides en 2018, plusieurs explications et tendances

cereales

Quand une coop passe un cap et lance sa propre filière alimentaire de qualité

La marque Gourmélia a vu le jour en décembre 2019. Sa particularité ? Elle est portée par une coopérative implantée dans la Loire, Eurea. Un moyen de prendre la main sur le débouché des productions collectées, et d'assurer une valorisation optimisée aux agriculteurs adhérents.

Par Eloi Pailloux - Publié le 29/01/2020 à 14:35

Commenter

Partager :

Les coopératives ne se cantonnent plus au rôle de collecteur des moissons ou celui de distributeur des intrants agricoles aux exploitants. Pour bon nombre de ces structures implantées dans les territoires, l’enjeu est de trouver la meilleure valorisation possible pour les produits collectés, afin de garantir de meilleurs revenus à leurs adhérents. Dans ce sens, les coopératives n’hésitent pas à encourager ces derniers à opter pour des cahiers de charges de qualité. Cela passe par les conseils prodigués par les techniciens de coop, mais aussi par une organisation logistique : aménagements de silos et de transports spécifiques pour les produits bio ou sous signe de qualité… Dans certains cas, la coopérative crée elle-même la filière de qualité.

Gourmélia, une gamme bio, AOP, CRC

Eurea, groupe situé en Auvergne-Rhône-Alpes, en est la parfaite illustration. La coopérative, qui compte près de 4000 agriculteurs adhérents, a lancé sa propre marque de produits alimentaires « engagés et responsables » en décembre 2019. Son nom ? Gourmélia. Les premiers produits concernés sont les lentilles vertes du Puy AOP, conventionnelles et biologiques, les lentilles vertes du Forez, ainsi que les farines biologiques et issues de blés CRC (Culture raisonnée contrôlée). En plus des garanties offertes par les cahiers des charges bio, AOP et CRC, ces productions sont particulièrement connotées « locales ». Un choix délibéré qui doit permettre de renforcer leur singularité dans les rayons.

Une telle démarche demande de l’organisation. Eurea est gestionnaire de chaque maillon de ces filières : stockage, tri et conditionnement (pour les lentilles), moulins (pour la farine) et points de vente, en l’occurrence les 51 jardineries du groupe dans la Loire, Haute-Loire et le Rhône. La carte « circuit court » est ici à la fois un atout marketing et organisationnel. Eurea envisage d’élargir, à moyen terme, cette gamme Gourmélia pour intégrer d’autres cultures et engager davantage d’agriculteurs.

Nouvelle marque Alimentation Responsable d’EUREA #Gourmelia#circuitscourts #terroir #lentillevertedupuy #filiereCRC @CoopdeFrance @lacoopagricole @invivo @CoopdeFranceARA @FiliereCRC pic.twitter.com/2xSpPYFaWu

— Groupe EUREA (@eureagroupe) December 5, 2019

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *