Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Pesticides

Pesticides et protection des riverains, la polémique pulvérise des records d’agitation médiatique

Pesticides

Fongicides SDHI, entretien avec Gérard Lasfargues, directeur général délégué du pôle sciences pour l’expertise de l’Anses

Bio

Le bio devrait continuer à progresser, mais reste concentré sur relativement peu de consommateurs

Initiative

Élevage, quand les élèves de lycées agricoles s’adressent à ceux des filières générales

Pesticides

Le maire qui souhaitait limiter les pesticides près des habitations de son village débouté par la justice

cereales

Seine-et-Marne, un blé local et de la qualité pour se démarquer

Une collaboration serrée, entre le producteur de blé Philippe Heusele et la coopérative Valfrance, garantit à ces deux acteurs de Seine-et-Marne une certaine sécurité économique. Une organisation solide, qui leur permet d’assurer une production de haute qualité, et de faire des choix environnementaux innovants.

Par Laure Hänggi - Publié le 13/12/2018 à 17:13

Commenter

Partager :

« Beaucoup d’incertitudes existent dans notre métier, notamment sur la manière dont nos concitoyens nous perçoivent, alors que nous nous levons tous les jours avec la volonté de faire de notre mieux. »

Avec ses deux associés, Philippe Heusele a s’est lancé dans l’agriculture à Chauconin (77), en 1992. En vingt-cinq ans, le contexte économique s’est dégradé autour des exploitations céréalières : concurrence accrue, volatilité des marchés, soutiens de la Pac divisés par deux en dix ans… Cette situation justifie les rapports très serrés entretenus avec la coopérative céréalière Valfrance, dont Philippe Heusele est le vice-président.

La structure s’occupe de la vente des 1 700 tonnes de blé tendre produites, en moyenne, chaque année sur l’exploitation. « C’est un réel prolongement de l’exploitation qui agit comme une interface client. Cela nous permet de mieux capter leurs exigences », souligne le producteur. Une partie des grains est expédiée vers les silos de Verneuil-l’Étang, à une cinquantaine de kilomètres de la ferme.

Un partenariat « d’Agri-confiance »

La proximité entre les parcelles de Philippe Heusele et les Moulins de Paris, en passant par les silos de la coopérative Valfrance, facilite l’organisation d’une filière blé de qualité et rémunératrice.

La coopération entre le producteur et Valfrance s’inscrit dans la démarche Agri-confiance, un label qu’a adopté une petite moitié des fermes partenaires de la coopérative, visant le respect des exigences des clients transformateurs et de l’environnement, grâce à des cahiers des charges précis. La coopérative propose ensuite un « prix de campagne » à ses producteurs partenaires en fonction des cours et du respect de ces critères.

Une véritable « sécurité économique » pour les producteurs, affirme Philippe Heusele. Le blé s’étant vendu légèrement plus haut que ce prix de campagne, Valfrance a pu redistribuer, le 10 juin, près de 12 millions d’euros à ses sociétaires. Un geste dont se félicite Christophe Grison, président de la coopérative, qui insiste sur « le pari de la qualité » effectué par sa structure, face à des blés peu chers venant de l’est de l’Europe.

Circuit de proximité

Après avoir été mélangés selon les critères des clients, les grains des différents blés récoltés par la coopérative sont acheminés par tapis roulant vers un des huit sites nationaux des Grands Moulins de Paris, distant de seulement quelques mètres. Les grains de la coopérative représentent entre 50 et 60 % de l’approvisionnement du site. Le reste ne vient pas de beaucoup plus loin. « Pour des raisons économiques, tous nos grains sont issus de champs situés dans un rayon maximum de 150 kilomètres », explique Hugues Favier, le directeur du site. Les 500 tonnes de blé écrasées chaque jour seront ensuite livrées aux nombreux clients industriels du site. Les ventes locales, à moins de 100 kilomètres du moulin, représentent 30 à 40 % des volumes.

Grâce au partenariat de ces divers acteurs du territoire, le chemin des épis de blé du Gaec Bailly-Heusele est tout tracé.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *