Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Sodiaal vous invite à imaginer la coopérative de demain

Climat

Gel, lancement de l’initiative « Coup de froid dans nos assiettes »

Alimentation

Educ’Agrifood, lancement d’une consultation nationale sur l’éducation à l’alimentation

Bio

Malgré la crise sanitaire, les consommateurs de bio toujours au rendez-vous

Politique

Le Conseil d’Etat juge « illégal » l’étiquetage de l’origine du lait

Climat

Gel, lancement de l’initiative « Coup de froid dans nos assiettes »

Pour soutenir les agriculteurs français, lourdement touchés par les fortes gelées du mois d’avril, WiziFarm et Miimosa ont lancé « Coup de froid dans nos assiettes » le 16 avril. Objectif ? Apporter un soutien financier et moral aux agriculteurs sinistrés.

Par Sabrina Beaudoin - Publié le 20/04/2021 à 14:22

Commenter

Partager :

La vague de froid de ces dernières semaines a touché un grand nombre de cultures. Certaines filières agricoles risquent de perdre 100% de leur récolte. Pour faciliter la mise en relation de citoyens souhaitent apporteur leur aide avec des agriculteurs touchés par le gel, Wizifarm et le site de financement participatif Miimosa ont lancé, le 16 avril, l’initiative « Coup de froid dans nos assiettes ». Un premier projet « Parrainez un amandier, sauvez une récolte », soutenu par cette initiative a déjà récolté plus de 8000 euros.

Consommateur engagé

Avec « Coup de froid dans nos assiettes », le consommateur peut soutenir le projet de son choix, avec contrepartie ou non. « Nous souhaitions apporter notre contribution aux agriculteurs à travers un soutien financier et des encouragements pour la suite de la saison », précise Jean-Baptiste Vervy, directeur de WiziFarm, dans un communiqué. « Des milliers d’agriculteurs ont perdu le fruit d’une année de dur travail, leurs récoltes
et notre alimentation », complète Florian Breton, fondateur et CEO de Miimosa.

Avec cette initiative, Miimosa s’engage à reverser, pour chaque collecte, 60% de son chiffre d’affaires aux porteurs de projets.

Une perte évaluée à 3 milliards d’euros par la FNSEA

Selon la FNSEA, les pertes liées au gel seraient de plus de trois milliards d’euros, notamment en viticulture et arboriculture. En déplacement le 17 avril dans des exploitations agricoles de l’Hérault, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé le déploiement de mesures exceptionnelles, estimées à un milliard d’euros. Une aide qui va « permettre d’alléger les charges immédiates qui continuent à courir et de trouver des solutions de trésorerie pour faire face à l’absence de recettes », précise un communiqué de la FNSEA du 17 avril. 

Un milliard d’euros débloqué pour soutenir les agriculteurs sinistrés
Les fonds débloqué par le Gouvernement permettront de couvrir une année blanche de cotisations, un dégrèvements de taxes foncières sur le non bâti (TFNB), un soutien aux exploitations le plus en difficulté avec une enveloppe d’urgence allouée aux Préfets. Des mesures exceptionnelles suivront et une avance forfaitaire basée sur la perte du chiffre d’affaires mensuel sera accordé en attendant la mise en œuvre des aides. « Il faut accélérer les travaux de réforme de l’assurance récolte », demande Jean Castex, qui a également annoncé le doublement de l’enveloppe du plan de relance dédiée à la protection contre les aléas climatiques. Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, doit réunir une cellule de crise pour préciser certaines de ses mesures.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *