Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Pesticides et biodiversité, la Commission européenne veut renforcer son action pour atteindre ses objectifs en 2030

Initiative

« Portrait – Rémi Dumas, chasseur de tête »

Alimentation

Les chèques alimentaires peuvent-ils conjuguer pouvoir d’achat et made in France ?

Alimentation

En dépassant les 2 milliards d’euros de vente, le commerce équitable franchit un cap inédit en France

Élevage

Réchauffement climatique, la poule déploie ses allèles

Initiative

Gironde, quand le désherbage contribue au maintien d’une race de mouton

Par Eloi Pailloux - Publié le 17/05/2022 à 17:36

Commenter

Partager :

L’éco-pâturage est une pratique qui gagne progressivement du terrain. Le concept est simple : entretenir les espaces enherbés, jardins ou bords de route, grâce à des animaux herbivores. Une alternative aux désherbants chimiques, qui sont prohibés dans les espaces publics depuis 2020. La Gironde s’y est mise. Le 16 mai, un projet articulé autour de six brebis a été lancé, le long de la départementale 10. Originalité : les « agents d’entretien » sont des ovins d’une race en conservation, menacée d’extinction et protégée à ce titre par le Conservatoire des races d’Aquitaine, la brebis landaise. Le plus souvent, ces races ont été délaissées en raison de leur productivité inférieure à d’autres races. L’éco-pâturage est donc un bon moyen de valoriser ces moutons, malgré leur productivité moindre sur des critères classiques en agriculture (production de viande, vitesse de croissance…).

À ce stade, la Gironde évoque une simple expérimentation, mais si celle-ci est concluante, les perspectives sont vastes, avec 6 000 kilomètres de routes, 400 kilomètres de pistes cyclables ou encore 10 000 kilomètres de fossés, talus et haies entretenus par le département.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.