Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

Restauration collective, Montreuil (93) veut 70 % de bio dans les assiettes

Modes de production

M2i Life Sciences met la chimie au service de la confusion sexuelle

Cultures

La capacité des plantes à se détecter entre elles, une piste agronomique porteuse

Modes de production

Le bio bat des records en 2018

Pesticides

Pour la première fois, un pesticide jugé perturbateur endocrinien est retiré du marché

Pesticides

Glyphosate : la start-up d’État promise par Macron prend la forme d’un site internet

Lancée le 22 novembre, une plateforme internet recense les agriculteurs engagés dans la « sortie » du glyphosate, et les leviers activés dans cet objectif. C'est le format que prend la start-up d'État promise par Macron pour accélérer l'arrêt des recours à la fameuse molécule herbicide.

Par Eloi Pailloux - Publié le 27/11/2018 à 15:19

Commenter

Partager :

Emmanuel Macron présentait, le 9 octobre à l’Élysée, son projet de start-up nation pour sortir du glyphosate.

Chose promise, chose due. Conformément à l’annonce d’Emmanuel Macron du 9 octobre 2018, le gouvernement a présenté, le jeudi 22 novembre, « une start-up d’État pour accompagner la sortie du glyphosate d’ici fin 2020. » Sous la forme d’un site internet, www.glyphosate.gouv.fr, cette « start-up » vise à recueillir, compteurs et témoignages à l’appui, le nombre d’agriculteurs ayant renoncé au glyphosate ou engagés sur cette voie. Pour les autres, l’idée est de venir y piocher des conseils afin d’accélérer la diffusion des bonnes pratiques et la dynamique de changement. Les données seront consultables par département.

Les syndicats agricoles ironisent

Dans une actualité particulièrement chargée, ce lancement n’a pas suscité de grandes réactions. Les syndicats agricoles n’en ont pas moins réagi. « Cette nouvelle « appli » n’apporte aucune des réponses concrètes attendues ! », pestent la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) et Jeunes agriculteurs (JA) dans un communiqué daté du 23 novembre. Les deux structures regrettent par ailleurs que ce site ait été construit « sans aucune concertation avec les premiers acteurs de terrains que sont les agriculteurs. »

Suite à l’ouverture du site https://t.co/5u5ryiefQo , je vous propose un #thread qui appelle au retour à la raison et à la #RigueurScientifique sur ce dossier.
Une sorte de bouteille à la mer avant le naufrage de notre #agriculture 🇫🇷

— Agritof80 (@agritof80) 26 novembre 2018

Ils vous intéresseront peut-être

Une pensée sur “Glyphosate : la start-up d’État promise par Macron prend la forme d’un site internet”

Répondre à Roger Michel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *