Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Modes de production

M2i Life Sciences met la chimie au service de la confusion sexuelle

Cultures

La capacité des plantes à se détecter entre elles, une piste agronomique porteuse

Modes de production

Le bio bat des records en 2018

Pesticides

Pour la première fois, un pesticide jugé perturbateur endocrinien est retiré du marché

Communication

Les laiteries ouvrent leurs portes au grand public jusqu’au 5 juin

Imagin’maïs met à l’honneur la créativité des étudiants

Envisager de nouvelles utilisations du maïs, et imaginer leur concrétisation. C'est le défi qu'ont relevé huit équipes d'étudiant participant au concours Imagin'maïs. Le résultat a été révélé le 14 février. Alimentaire, textile, cosmétique, biochimie… la créativité est au rendez-vous.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 16/02/2017 à 00:00

Commenter

Partager :

 class=
Jacques Mathieu,directeur général de l'institut technique des céréales, remet le prix de la créativité.

La première édition du prix Imagin'maïs, organisée par les acteurs de la filière maïs, a livré son verdict le 14 février. Huit équipes d'étudiants ont participé. Le prix « durabilité » récompense les candidats proposant de remplacer le coton par de la fibre 100 % cellulosique issue de maïs pour fabriquer vêtements et literie. Un bio aérogel à base d'amidon, aux propriétés super-isolantes remporte le prix « créativité », et enfin, une glace à base de maïs, allégée en sucres et en matière grasse, a su séduire le jury pour la catégorie « faisabilité ».

La synergie agronomie-chimie mise à l'honneur
Le concours a surtout valorisé le travail en équipe. Plusieurs des candidatures étaient le fruit de collaborations entre écoles de chimie et d'agronomie. L'exercice imposait de dépasser le seul débouché, au profit d'un modèle économique et de filière cohérent. « Nous n'aurions pas été capables d'imaginer un business plan avec nos seules connaissances », précise Mathilde, étudiante à l'école nationale de chimie de Montpellier, dont l'équipe a remporté le prix durabilité.

Une image positive du maïs
« Bluffés » par la qualité des candidatures, les membres du jury* ont d'ores et déjà validé l'idée d'un deuxième opus. « Au-delà de leur créativité, nos candidats ont été très loin, prenant en compte les coûts de certaines matières premières, raisonnant économie circulaire et logistique », s'enthousiasme Jacques Mathieu, directeur général d'Arvalis, l'institut technique des céréales. Daniel Peyraube, président de l'assemblée générale des producteurs de maïs, se réjouit quant à lui « de l'image positive que ce type de projets pourrait donner à notre filière maïs, parfois décriée. »

* Association générale des producteurs de maïs, Fédération nationale des producteurs de semences de maïs et de sorgho, Groupement national interprofessionnel des semences et plants, Union française des semenciers.

 

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *