Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Sodiaal vous invite à imaginer la coopérative de demain

Climat

Gel, lancement de l’initiative « Coup de froid dans nos assiettes »

Alimentation

Educ’Agrifood, lancement d’une consultation nationale sur l’éducation à l’alimentation

Bio

Malgré la crise sanitaire, les consommateurs de bio toujours au rendez-vous

Politique

Le Conseil d’Etat juge « illégal » l’étiquetage de l’origine du lait

Politique

ImPACtons, les citoyens ont pris la mesure de la complexité de l’agriculture

Qu’attendent les citoyens français de la future Politique agricole commune ? La réponse est dans un document finalisé le 27 septembre à l’issue de la première Assemblée citoyenne sur l'agriculture, instaurée dans le cadre du débat public « ImPACtons ! ». Il rassemble six actions et 17 leviers.

Par Stéphanie Ayrault - Publié le 30/09/2020 à 17:22

Commenter

Partager :

Le débat public sur la Pac, « ImPACtons ! », a repris. La première Assemblée citoyenne sur l’agriculture (ACA) a réuni 125 citoyens, du 25 au 27 septembre à Paris, tirés au sort pour élaborer un nouveau contrat social pour l’agriculture. Le document final comprend 17 leviers rassemblés en six objectifs : assurer une transition écologique vers une agriculture durable, respectueuse de l’environnement, de la biodiversité, du bien-être animal et contribuant à la lutte contre le changement climatique ; une juste rémunération et retraites des agriculteurs et permettre une meilleure répartition de la richesse ; une alimentation saine et de qualité accessible à tous au niveau local ; garantir une production efficace économiquement qui assure un revenu digne et valorisé par la société ; une souveraineté européenne en harmonisant les règles ; la prise de décision au niveau local et territorial qui structurent la production locale. « Ces six objectifs font consensus, précise Ilaria Casillo, vice-présidente de la CNDP et présidente du débat ImPACtons. Ils ont été choisis parmi 39 axes : nous avons retenus les plus fédérateurs. Les participants n’ont pas voulu hiérarchiser ces axes. »

Des propositions au-delà de l’environnement

Parmi les leviers identifiés, certains ont toutefois fait débat, à l’instar de l’échelle territoriale. « Pour certains, il ne fallait pas aller trop loin sur ce point pour ne pas dénaturer la dimension européenne de la Pac », explique Ilaria Casillo. L’environnement a tenu une part importante des attentes, notamment avec la volonté de renommer la Pac en Politique agricole environnementale commune ou PAEC. « Les citoyens ont aussi proposé des leviers sur la gouvernance ou la rémunération des agriculteurs, indique-t-elle. Cela m’a agréablement surprise. »

Des sujets complexes

Interrogés à l’issu des débats, certains citoyens ont reconnu la complexité du sujet. « L’objectif n’était pas d’en faire des experts : il pouvait le dimanche poser des questions à des personnalités compétentes, ajoute Ilaria Casillo. C’est une bonne chose que les citoyens se soient aperçus de la complexité du sujet. »

Le compte rendu sera remis dans deux mois au ministère de l’Agriculture qui a promis de prendre en considération ces propositions dans le plan stratégique national de mise en œuvre de la Politique agricole commune. Ilaria Casillo tempère :  « Nous attendons toujours son retour sur les propositions de notre premier débat public, initié fin février au Salon de l’agriculture. »

Ils vous intéresseront peut-être

Une pensée sur “ImPACtons, les citoyens ont pris la mesure de la complexité de l’agriculture”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *