Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Politique

Projet loi climat, de premières mesures pour l’agriculture et l’alimentation

Politique

Pac, le débat public Impactons rend son rapport final

Alimentation

Signature d’un Pacte alimentaire en Nouvelle-Aquitaine

Initiative

Lancement d’un premier indicateur de la santé des sols

Initiative

AgriCivis, une application d’informations entre agriculteurs et riverains

Initiative

La mue d’un vignoble ardéchois pour devenir une vitrine agroécologique

Bio, mais pas que ! Le domaine viticole ardéchois Terra Noé ne se cantonne pas au label AB : il est amené à devenir une vitrine des pratiques agroécologique mises en place par les vignerons locaux, avec une approche très « biodiversité ».

Par Eloi Pailloux - Publié le 26/09/2019 à 11:55

Commenter

Partager :

L’Union des Vignerons Ardéchois souhaite faire de l’un des vignobles de son département une « vitrine de l’engagement des vignerons pour la sauvegarde de leur vignoble, dans une démarche éco-responsable ». Un vaste programme lancé il y a tout juste un an. Une levée de fond a été réalisée via une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), à hauteur de 900 000 €, grâce à 440 contributeurs locaux. Cette somme a permis de racheter plus de 60 hectares de vignes, dont les 25 ha du domaine Terra Noé, au cœur de l’initiative.

Premières cuvées dès 2020

Depuis le début d’année 2019, ce domaine est conduit en agriculture biologique. Mais la durabilité ne s’arrête pas là : gîtes à chauve-souris pour favoriser leur présence dans les vignes et prédater certains insectes nuisibles à la culture, préservation des murets en pierres sèches pour les espèces migratoires, enherbement des parcelles, préservation des haies aux abords des vignes…

Pour aller plus loin, et notamment recenser les espèces vivantes sur le Domaine Terra Noé, mais aussi sensibiliser vignerons et grand public à l’importance de la biodiversité, la démarche associe la Ligue pour la protection des oiseaux. Dès janvier 2020, trois cuvées verront le jour : un blanc, un rosé, et un rouge. Les sociétaires de la SCIC qui sont impliqués dans ce projet depuis son origine seront les premiers à pouvoir les déguster.

 

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *